Bâtisse neuve pour un meilleur contrôle des animaux à Salaberry-de-Valleyfield

Toit qui coule, bureaux inondés au printemps, mauvaise ventilation, lieu non sécuritaire… L’ancien bâtiment des Services animaliers de Salaberry-de-Valleyfield était plus que désuet. C’est donc avec un grand bonheur que la Ville inaugurait, mardi dernier, le nouveau bâtiment, construit au coût de 1,2 M $.

De couleur orange, les bureaux des Services animaliers sont un rayon de soleil dans le paysage campivallensien. Les employés, qui en ont vu de toutes les couleurs auparavant, peuvent maintenant travailler dans un bâtiment répondant aux normes du MAPAQ et de l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec. Les exigences ont fait grimper les coûts de construction, par exemple les deux systèmes de ventilation indépendants : l’un pour l’administration et l’autre pour l’espace de vie des animaux. Ce système de ventilation spécial représente 200 000 $ de l’enveloppe totale de la construction.

Les nouveaux lieux comprennent aussi un parc à chiens, un système d’alarme incendie, une alarme intrusion ainsi que des caméras de sécurité. Ces dernières seront utiles afin de limiter les abandons nocturnes d’animaux près de la bâtisse.

« On est vraiment contents d’être rendus ici. Beaucoup d’entre vous avez vécu l’avant et l’après. On peut carrément dire que c’est une nouvelle vie. Je parle des animaux depuis tantôt, mais il ne faut pas négliger l’ensemble des employés, les bénévoles et les clients qui étaient dans cet environnement-là constamment. Ce n’était pas optimal et ça ne favorisait pas les adoptions », a dévoilé Josée Bilodeau, directrice des Services animaliers de la Ville lors de l’inauguration.

Services essentiels

Annuellement, l’équipe des Services animaliers répond à 1000 requêtes, accueille plus de 1000 animaux de passage, reçoit 5500 appels de citoyens, dont 500 appels d’urgence en dehors des heures d’ouverture. Les Services animaliers de Salaberry-de-Valleyfield accueille principalement des chiens et des chats dans son service de refuge. Les installations récentes permettront l’hébergement de 100 chats et de 15 chiens en même temps. Sans compter que l’une des missions de base des Services animaliers est le contrôle animalier.

Le rôle des Services animaliers est, de ce fait, très large. Josée Bilodeau et son équipe interviennent dans divers dossiers comme les cas d’aboiement, d’excréments, de morsure, d’animaux errants, les abandons, les cas de négligence, sans oublier la gestion du projet de permis pour les animaux de compagnie. Malgré tout le travail, l’équipe des Services animaliers pourra, grâce aux nouveaux locaux, ajouter des services de toilettage et de pension.

« Si je vous posais la question à savoir quelle est la source des plaintes la plus importante dans notre ville, vous allez me dire c’est les trous, les problèmes de fuite ou le transport. Ce n’est pas ça, ce sont les animaux. On s’est trouvés dans une situation épidémique. Il y avait une recrudescence des plaintes et il fallait arriver à régler le problème. On a tenté toutes sortes d’approches et pendant un an et demi ou deux ans la situation a empiré. On s’est retrouvé dans une situation où ce n’était pas du contrôle animal, c’était davantage un refuge », a expliqué le maire de Salaberry-de-Valleyfield, Denis Lapointe, pour détailler la situation dans laquelle la Ville se trouvait lorsqu’elle a décidé de prendre le taureau par les cornes et de construire un endroit où la mission pourrait réellement en être une de contrôle animal professionnel.

Mille fois merci

Josée Bilodeau a profité de l’inauguration pour remercier les employés, les bénévoles, les membres du conseil d’administration, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield ainsi que les citoyens, qui sont les meilleurs ambassadeurs des Services animaliers. De plus, c’est avec beaucoup d’émotion que la directrice des Services animaliers a souligné le dévouement de Normand Amesse. Le conseiller municipal a occupé pendant de nombreuses années le poste de président du conseil d’administration des Services animaliers, avant de céder sa place à Réjeanne Morin, dans les dernières semaines.

« Il a tenu le phare à bout de bras pendant un grand moment. Je ne pense pas qu’on en serait ici s’il n’avait pas cru autant à ce projet. Au nom de l’équipe, des bénévoles, des citoyens et des animaux, je tiens à vous dire merci », a affirmé Josée Bilodeau, dont les paroles ont été appuyées par les applaudissements généreux des personnes présentes.

On peut contacter les Services animaliers au 450 377-2428 (CHAT), par courriel au acrefu@bellnet.ca, sur sa page Facebook ou en personne au 2555, boulevard Monseigneur-Langlois.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *