Balayage à Vaudreuil-Dorion

« Je suis soulagé, mais surtout heureux, parce que neuf sur neuf, c’est énorme. J’en rêvais. »

Guy Pilon, maire reconduit de Vaudreuil-Dorion était visiblement comblé par le résultat du vote de sa municipalité dimanche soir.

Lui-même élu à près de 64 % devant Pierre Séguin, le maire qui en sera à un quatrième mandat s’est réjoui de voir les huit membres de son équipe, le Parti de l’Action de Vaudreuil-Dorion, compléter la table du conseil. « Ça a été une campagne difficile, mais nous en ressortons avec un résultat probant. Nous avons un mélange de jeunesse et d’expérience qui fera en sorte que la Ville sera bel et bien en action dans les prochaines semaines, les prochains mois et les prochaines années. Dès lundi, nous serons en action pour mettre en place le budget et nous ne prendrons pas de pause afin que nos citoyens soient heureux et bien servis », a dit, ému le maire Pilon accompagné de ses conseillers, de partisans et de bénévoles à la Cage aux Sports de Vaudreuil-Dorion, lieu de rassemblement de son équipe.

Un premier mandat

Pour Jasmine Sharma, élue à 61 % dans Des Bâtisseurs, c’est également un soulagement au terme d’une campagne qui a écorché bien des gens. « Je suis honorée et touchée par la confiance des gens. J’ai amorcé ma campagne le 15 août, journée de l’Indépendance de l’Inde et ça revêtait une belle symbolique pour moi. Parce que ma manière de penser est “soyez le changement que vous voulez voir dans le monde” », a dit la jeune élue qui se sent privilégiée de pouvoir représenter ses électeurs.

Quant à son collègue, Paul Dumoulin, élu à 66,9 % dans De La Baie, il a qualifié d’exceptionnel ce résultat. « Je l’ai dit sur les réseaux sociaux en cours de soirée. Il y a eu la vague orange avec le NPD, maintenant il y a la vague Pilon dans Vaudreuil-Dorion », a-t-il admis.
Quant au reste des commentaires lus sur les réseaux sociaux en cours de campagne, il n’a pas aimé le ton emprunté. « C’était méchant, déplorable et triste. C’est facile de commenter derrière un clavier, mais je sais aujourd’hui que les gens ont vraiment parlé », parlant du vote qui a fait en sorte que le balayage soit enregistré. « Je ne sais pas si ça c’est déjà fait ou déjà vu. Mais c’est tout un exploit », dit celui qui s’est réjoui.

Campagne de peur

Pour de nombreux partisans rencontrés en cours de soirée, la campagne de salissage a donné le résultat que l’on connaît maintenant. « Les gens n’aiment pas ce genre de médisances, de salissage, de bashing. Ils ont voté et on voit ce que ça donne », on dit une grande majorité des électeurs rencontrés en cours de soirée au rassemblement du Parti de l’Action de Vaudreuil-Dorion.

Équipe Nous Sommes

Pierre Séguin et l’équipe Nous Sommes s’étaient quant à eux réunis au Golfin Dorion pour la soirée électorale. Ils étaient accompagnés de leurs proches et de leurs partisans pour suivre l’évolution des résultats.

Tout au long du dépouillement, l’écart est demeuré semblable entre Pierre Séguin et Guy Pilon, oscillant respectivement dans les 30 % pour le candidat de l’équipe Nous Sommes et les 60 % pour le candidat du Parti de l’Action de Vaudreuil-Dorion.

Lorsque l’issu du vote semblait favoriser Guy Pilon et son parti, Pierre Séguin a pris la parole, aux côtés des membres de son équipe.

« Lors de notre campagne, nous avons tenté de joindre le plus de gens possible. Il est tôt pour tracer un bilan complet, mais sur le plan personnel, ça a été une expérience incroyable. Faire une campagne, ce n’est pas facile. Ça demande beaucoup d’énergie et de sacrifices », explique d’emblée Pierre Séguin.

« En bout de ligne, ce sont les citoyens qui ont tranché. La démocratie a rendu sa décision, malgré le bas taux de participation. Je suis tout à fait serein. J’accepte le verdict », ajoute-t-il.

Lors de son discours, le candidat a pris le temps de remercier les membres de son équipe, les bénévoles, et tout particulièrement sa conjointe Bérengère et ses enfants. « Sans le soutien de tous, rien de cela n’aurait été possible ».

« J’espère que le nouveau Conseil va être à l’écoute des citoyens, et j’espère aussi qu’il s’inspirera de nos idées. Tout ce que je souhaite, c’est le bien de notre ville », explique celui qui compte demeurer engagé dans sa communauté.

Les autres membres de l’équipe traçaient eux aussi un bilan positif de leur impact malgré la défaite. « Je veux remercier ceux qui m’ont fait confiance. Je souhaite féliciter Monsieur Paul Normand, élu dans mon district. Je vais continuer à m’engager pour la communauté », a laissé savoir Julien Bédard, candidat dans le district 7.

« Bien que ce soit un peu crève-cœur ce soir, je suis très contente de notre campagne. J’ai fait de belles rencontres et tisser de belles amitiés au sein de l’équipe Nous Sommes. Ce sera peut-être un rendez-vous dans 4 ans, qui sait? », a exprimé la candidate du district 4 Karine Roy.

À propos de l'auteur

Yanick Michaud

Directeur de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *