Aucune augmentation de taxes à Notre-Dame-de-l’Île-Perrot

Le compte de taxes des résidents de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot ne va pas subir de hausse en 2018. C’est ce qu’a annoncé Danie Deschênes, la mairesse de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, lors d’une séance extraordinaire du conseil municipal le 19 décembre dernier.

Le taux de taxation dans le secteur résidentiel sera donc maintenu à 0,6495 $ par tranche de 100 $ d’évaluation. À titre d’exemple, pour une résidence évaluée à 341 500 $ (évaluation résidentielle moyenne), la taxe foncière va demeurer stable en 2018 à 2 218 $.

Une nouvelle compensation de 30 $ sera ajoutée au compte de taxes pour la collecte, le transport et la disposition des matières organiques. Toutefois, puisque le montant de la compensation pour la collecte, le transport et la disposition des matières résiduelles passera de 132 $ à 102 $ et que les autres montants des différentes compensations resteront également inchangés (traitement et distribution de l’eau, traitement des eaux usées, collecte des matières recyclables), les Perrotdamoises et Perrotdamois ne verront aucune hausse de leur compte de taxes en 2018.

« Nous sommes heureux d’annoncer que les taxes n’augmenteront pas à Notre-Dame en 2018. Le taux de taxation reste donc le plus bas des quatre villes de l’île », mentionne Danie Deschênes, mairesse de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot.

 Programme triennal d’immobilisations

Les élus ont également adopté le Programme triennal d’immobilisations 2018-2019-2020. Ce dernier regroupe les projets et programmes d’investissement que la Ville compte réaliser ou entreprendre au cours des trois prochaines années. À ce chapitre, on  prévoit des investissements pour continuer à améliorer ses infrastructures et les services dispensés aux citoyens.

« Au cours du mandat précédent, le conseil avait comme vision d’investir dans la bonification de la qualité de vie à Notre-Dame et de mettre en place de nouveaux outils pour mieux communiquer avec les résidents. Au cours des prochaines années, nous souhaitons continuer à investir dans nos infrastructures, pour répondre toujours mieux aux attentes des Perrotdamoises et Perrotdamois de tout âge. Nous évaluerons la faisabilité de projets tels que l’agrandissement du Carrefour Notre-Dame et la réfection de l’ancien gymnase de l’école Notre-Dame-de-la-Garde pour donner une nouvelle vocation à un lieu rempli d’histoire pour beaucoup d’entre nous », a dit Danie Deschênes.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *