Un défi sportif de taille

Les participants inscrits au triathlon ont nagé sur une distance prédéterminée dans la baie Saint-François, parcouru plusieurs kilomètres de vélo dans les rues de Salaberry-de-Valleyfield et couru plusieurs kilomètres autour du parc Delpha-Sauvé.
Les participants inscrits au triathlon ont nagé sur une distance prédéterminée dans la baie Saint-François, parcouru plusieurs kilomètres de vélo dans les rues de Salaberry-de-Valleyfield et couru plusieurs kilomètres autour du parc Delpha-Sauvé.

Triathlon Valleyfield

Surpasser leurs limites, tel est le défi que se sont lancé plus de 1 600 athlètes dimanche dernier. Le Triathlon Valleyfield a en effet attiré un nombre record de participants pour la onzième édition de ce rassemblement sportif.

Le dimanche 25 août a eu lieu la onzième édition du Triathlon Valleyfield au parc Delpha-Sauvé. Cette année, le comité organisateur du Triathlon Valleyfield s’est associé au complexe sportif de la Cité des Arts et des Sports, à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield et au Club de triathlon Tri-O-Lacs pour le déploiement de cet événement sportif d’envergure.

Avec une programmation diversifiée, les nombreux défis offerts par le Triathlon Valleyfield avaient de quoi satisfaire autant les débutants que les triathlètes chevronnés. Non seulement le rassemblement comptait des épreuves pour les jeunes de 5 à 15 ans, mais il offrait un triathlon initiatique pour les débutants, et un duathlon de course et de vélo.

Ceux qui voulaient repousser leurs limites se sont livrés à un triathlon dans les catégories sprint ou olympique. En effet, les athlètes ayant participé au triathlon olympique devaient être bien entraînés pour effectuer une telle prouesse : ils ont nagé 1,5 kilomètre dans la baie Saint-François, pédalé sur 40 kilomètres dans les rues du centre-ville, et couru 10 kilomètres dans le parc Delpha-Sauvé, avant de s’écrouler à la ligne d’arrivée.

Par ailleurs, les sportifs ayant fait le sprint couraient la chance de mériter une place pour le Championnat du Monde de triathlon 2014 à Edmonton. « Chaque année, Triathlon Canada choisit quelles seront les compétitions qui détermineront les participants pouvant prendre part au Championnat du monde de triathlon en se basant sur l’ampleur d’un événement sportif et sur le nombre d’athlètes qui s’y inscrivent, a indiqué une représentante du Club de triathlon Tri-O-Lacs. Triathlon Valleyfield a été sélectionné pour sa compétition sprint. Les premiers de chaque catégorie d’âge dans cette compétition ont gagné leur place pour le Championnat. »

Cette épreuve d’importance capitale pour plusieurs sportifs a attiré un nombre de participants accru pour cette onzième édition de Triathlon Valleyfield. En effet, avec ses 1 647 inscriptions, l’événement a atteint un record cette année.

Les grands gagnants

Ces épreuves sportives ont attiré de nombreux athlètes de partout au Québec à Salaberry-de-Valleyfield. De plus, près de 6000 personnes ont encouragé parents ou amis au parc Delpha-Sauvé en cette journée ensoleillée. Rassemblées près de la baie Saint-François, ou alignées le long des parcours de course et de vélo, c’est avec des cris et des applaudissements qu’elles ont motivé leurs proches.

Dans la compétition la plus élevée, le triathlon olympique, Leo Sanscartie, de Gatineau, a remporté le bronze, et Sacha Cavelier, de Montréal, a gagné l’argent. Enfin, Charles Asselin, de Joliette, a accompli la compétition la plus exigeante dans le temps le plus court, 2 h 10.

Les finalistes ont mérité des prix en argent et des médailles. Des prix de participation tels que des vélos de course ont également été distribués.

Cependant, la véritable récompense des athlètes était d’avoir relevé leur défi. « Nous pouvons nous entraîner pendant un an pour pouvoir accomplir un tel parcours, c’est très demandant physiquement, mais, une fois accompli, c’est une immense fierté qui nous emplit », a déclaré Serge Laforge, un participant originaire de Varennes. À la suite de leurs efforts, les sportifs ont pris part à un buffet copieux afin de reprendre des forces.

Un geste solidaire

Outre les nombreuses compétitions de triathlon et de duathlon, des parcours de cinq et dix kilomètres dédiés à Lac-Mégantic étaient également offerts aux sportifs. En effet, depuis la toute première édition du Triathlon Valleyfield, des athlètes de la région de Lac-Mégantic touchent le sol de la ville de Salaberry-de-Valleyfield. Ainsi, par ces courses à pied, de nombreux participants ont rendu hommage aux disparus et aux familles touchées par cette tragédie. Tous les profits amassés par ces compétitions seront versés à la Croix-Rouge.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *