Relever l’ultime défi sportif

L'an dernier, 1600 athlètes ont participé au triathlon dans la capitale du Suroît. © Marie-Maxime Cousineau
L’an dernier, 1600 athlètes ont participé au triathlon dans la capitale du Suroît.
© Marie-Maxime Cousineau

Triathlon Valleyfield

3, 2, 1… partez! 1500 mètres de nage, 40 km de vélo, 10 km de course à pied. Seriez-vous capable de relever le défi?

Les 23 et 24 août, plus de 2000 athlètes convergeront vers Salaberry-de-Valleyfield pour repousser leurs limites dans le cadre de la 12e édition du triathlon local. Des athlètes de tous les âges et de tous les niveaux sont invités à participer aux épreuves, adaptées à leur calibre.

Dans le but d’offrir des compétitions plus enlevantes et sécuritaires, de nouveaux parcours et un nouvel horaire ont été mis en place cette année. Le comité organisateur a effectué d’importants changements dans le but d’améliorer les parcours, la sécurité des participants et les espaces réservés aux spectateurs.

Alors que la journée de samedi sera réservée aux jeunes, la journée de dimanche mettra en scène les compétitions d’envergure. En effet, elle sera l’hôte des épreuves de deux Coupes du Québec et de quatre championnats québécois, dont deux des épreuves serviront de qualification pour le Championnat du monde de l’Union Internationale de Triathlon 2015.

Les compétitions se tiendront dans le secteur du vieux canal de Beauharnois et du parc Delpha-Sauvé. Il est à noter qu’en raison de cette activité, certaines rues du centre-ville seront fermées à la circulation.

Des bénévoles dévoués

La 12e édition du triathlon de Salaberry-de-Valleyfield se tiendra sous la présidence d’honneur de Luc Girard. Ce dernier sera accompagné du porte-parole Marc-André Houle.

Marc-André Houle a accepté avec enthousiasme de collaborer avec l’équipe de Triathlon Valleyfield dans le but de faire la promotion de saines habitudes de vie. Ce Campivallensien d’origine a, au cours des trois dernières années, changé littéralement ses habitudes de vie. Fumeur, pesant près de 350 livres, atteint d’un début d’emphysème, du C. difficile et d’une santé générale déficiente, Marc-André a troqué la cigarette et la malbouffe pour les chaussures d’entraînement et le vélo.

Pour ce père de deux enfants, le réveil s’est fait lors d’une visite chez son médecin. La peur de mourir était bien présente dans son esprit. Inspiré par le désir de voir ses enfants grandir, il a dès lors pris le virage santé.

Par son attitude, le porte-parole constitue une source d’inspiration pour ceux et celles qui souhaitent également prendre le virage de la santé, et possiblement le faire par la voie du triathlon.

L’horaire, les parcours, le formulaire pour devenir bénévole ou la fiche d’inscription sont disponibles au www.triathlonvalleyfield.ca. Les inscriptions sont acceptées jusqu’au 15 août.

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *