Le Révolution écrase les Forts à domicile

Le cerbère David Hamel a poursuivi son bon travail devant la cage du Révolution et a été nommé le joueur du match, même s’il n’était pas d’office en début de rencontre. Photothèque

La fin de semaine d’activités du Révolution débutait vendredi soir à Granby avec une défaite par le pointage de 5-2.

Cette victoire n’indiquait nullement l’allure de la rencontre puisque la formation d’Éric Labrosse menait 2 à 1 en deuxième période et a encaissé deux buts dans un filet désert en fin de troisième période. Mais le revers n’indiquait pas non plus l’allure du match de samedi après-midi, au Centre sportif de St-Lazare, le Révolution y allait d’une explosion offensive de 8 buts infligeant une correction aux Forts de Chambly au grand plaisir des spectateurs présents.
Francis Pelland-Statchenko, avec deux buts et deux mentions d’aide, Jack Raleigh, avec deux buts et David Hamel allaient être trois des artisans de cette spectaculaire victoire. Paul-Antoine Deslauriers reprenait sa place dans l’alignement à la suite d’une longue absence causée par une blessure au bas du corps. Il a pu faire sentir sa présence tout au long du duel.
Dès le départ, les locaux y allaient d’une poussée de quatre buts en 12 minutes. Seiji Martone ouvrait les festivités à 3 minutes 28 secondes. Puis 90 secondes plus tard, Jack Raleigh doublait l’avance des siens aidé de Nicolas Snow et de Francis Pelland-Statchenko. En désavantage numérique, Jack Klein portait la marque à 3-0 avant que Bailey Morrissette n’inscrive son 11e de la saison. Le Révolution semblait filer vers une victoire assurée. Toutefois, les Forts remontaient la pente en inscrivant trois buts en moins de 3 minutes chassant Zach Kott de la rencontre après seulement 9 tirs. C’est David Hamel qui revenait devant la cage du Révolution et il fut de nouveau tout à fait sensationnel mettant la main sur la mention de joueur du match.
Un peu ébranlés en fin de première période, les joueurs du Révolution qui avaient perdu le « momentum » revenaient avec le couteau entre les dents. Francis Pelland-Statchenko s’inscrivait alors une première fois au pointage, en avantage numérique. Ce fut le seul but inscrit lors de cet engagement.
En troisième période, les jeunes joueurs d’Éric Labrosse n’entendaient pas à rire et y allaient d’une poussée de trois autres buts dont deux en avantage numérique. Pelland-Statchenko et Jack Raleigh y allaient de leurs deuxièmes filets de la rencontre alors que Paul-Antoine Deslauriers célébrait son retour au jeu en complétant le pointage à 13:03 du dernier tiers.
L’entraîneur Éric Labrosse était fier du travail de ses joueurs non- seulement lors de cette rencontre, mais bien de toute la fin de semaine. « Le résultat à Granby aurait pu être tout autre ne fut d’une pénalité douteuse dont nous avons écopé. Je me suis souvent élevé contre le manque de discipline de notre jeune équipe, mais cette fois je ne peux les blâmer. Hamel a encore une fois été brillant devant notre filet. Aujourd’hui, il a été magistral une fois de plus. Il a stoppé l’hémorragie dès son arrivée dans le match frustrant tour à tour les joueurs de Chambly », déclarait-il.
À la fin du mois d’octobre, il s’agissait de la cinquième victoire du Révolution.
La prochaine rencontre locale du Révolution aura lieu le samedi 4 novembre à 16 h alors que la formation du Collège Français de Longueuil sera en visite au Centre sportif de Saint-Lazare.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *