Le Révolution a de beaux objectifs

« C’est certain que le premier objectif est de faire les séries. Mais avec ce qu’on a vu au camp, nous pouvons croire que nous serons très compétitifs. Nous pourrions créer des surprises. Il serait prétentieux de croire que nous allons tout brûler, mais nos joueurs nous ont montré de belles choses », explique Éric Labrosse, entraîneur-chef de la formation de Saint-Lazare.
Il a vu quelques-uns de ses protégés dépasser les attentes lors du camp. « Nos attentes étaient moindres, mais certains joueurs les ont dépassées. Je crois que nous avons un excellent groupe d’athlètes et la beauté, c’est qu’ils seront souvent ensemble. Nous pratiquerons chaque jour et ils sont déjà soudés. Ils travaillent bien dans le programme que nous avons mis en place », indique-t-il.

Du hockey et des études

Le Révolution est né du désir de faire du hockey différemment. « Nous permettons aux jeunes de faire du hockey de haut niveau en poursuivant des études. Lorsque les joueurs mettront un terme à leur carrière sportive, ils seront munis d’un diplôme qui leur permettra de mieux démarrer leur carrière », explique Nicolas Pelletier, le responsable des communications de la formation lazaroise.
Un élément qui plaît au maire de la municipalité, Robert Grimaudo, fier d’accueillir une équipe de ce niveau dans sa municipalité. « C’est arrivé du jour au lendemain d’avoir une équipe de cette qualité ici. Mais c’est fort bien parce que nous avons une ville très familiale et les joueurs sont des idoles pour nos jeunes. C’est un honneur de vous accueillir ici », dit le premier citoyen qui se dit un très grand amateur de hockey. « Vous me verrez souvent à vos parties. Nous avons de belles installations et j’ai bien hâte que l’action commence », lance Robert Grimaudo.

Vers la NCAA ou l’Europe

Les joueurs du Révolution seront amenés à réussir tant sur la glace que sur les bancs d’école. « Nous voulons que les gars puissent se diriger vers les universités américaines, la NCAA, ou encore l’Europe. C’est dans notre philosophie de les aider à se préparer pour ce calibre, les niveaux supérieurs », mentionne Éric Labrosse.
Le Révolution accueille d’ailleurs en ses rangs, six joueurs des États-Unis et quelques autres de l’Ontario.
Paul-Antoine Deslauriers, un joueur des Laurentides est quant à lui bien heureux de revenir au sein de la formation. « Je jouais pour les Mustangs l’année dernière et nous avons encore quelques joueurs qui étaient là. Mais pour moi l’important c’est de regarder cette année ce que nous pouvons faire et je pense que nous sommes bien partis », a dit le colosse de 20 ans qui aimerait s’aligner dans une université américaine dès la saison prochaine.

Début du calendrier régulier

Entre-temps, Deslauriers dit vouloir penser à sa saison et celle-ci s’est amorcée cette fin de semaine.
Hier soir le Révolution disputait la victoire aux troupiers du Collège-Français de Longueuil dans le premier duel de l’année.
Cet après-midi, sur le coup de 16 h, les protégés de Labrosse, secondé, entre autres par PJ Stock, accueilleront les Panthères de Saint-Jérôme pour le premier match local au Centre sportif de Saint-Lazare.
« Tous nos matchs locaux seront à la même heure, le même jour, au même endroit. Ça deviendra un rendez-vous pour les amateurs de hockey de la région. Les jeunes qui jouent mineur, pourront compléter leur journée en venant voir le Révolution », conclut Éric Labrosse.

À propos de l'auteur

Yanick Michaud

Directeur de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *