La santé des athlètes à cœur au collège de Valleyfield

Pour consulter le protocole : onglet Notre Cégep/Politiques et règlements via le www.colval.qc.ca
Pour consulter le protocole : onglet Notre Cégep/Politiques et règlements via le www.colval.qc.ca

Cette semaine, le collège de Valleyfield recevait les athlètes, membres, entraîneurs et collaborateurs d’équipes sportives de la région pour une conférence spéciale portant sur les commotions cérébrales. L’événement, qui se déroulait à la salle Albert-Dumouchel, a accueilli près de 200 visiteurs.

Des membres de la communauté sportive ont profité du moment pour entendre parler des nouvelles mesures de prévention entourant les cas de commotions cérébrales en milieu scolaire et pour connaître les étapes à suivre en cas d’intervention nécessaire lors d’une blessure à la tête. L’exercice visait essentiellement à sensibiliser les athlètes et leurs accompagnateurs sur l’importance de bien détecter la commotion cérébrale et de la traiter adéquatement avant de prévoir un retour au jeu.

Un protocole très sérieux

Sensible aux impacts pouvant être occasionnés par les blessures à la tête chez les athlètes, le collège de Valleyfield s’est doté, au printemps dernier, d’un protocole d’intervention dans le contexte d’une commotion cérébrale survenue en milieu scolaire. Une commotion cérébrale peut avoir de graves conséquences aux niveaux cognitif, physique, émotionnel et social. La prévention des blessures, la mise en œuvre d’une stratégie de diagnostic et la définition des différentes étapes d’intervention en cas de commotion cérébrale font maintenant partie d’une structure détaillée et connue des entraîneurs et des étudiants-athlètes. C’est afin de promouvoir la sensibilisation à la sécurité, puis pour assurer la santé scolaire et personnelle de la communauté étudiante que de telles procédures ont été mises de l’avant au cégep.

Le protocole que propose l’établissement scolaire se définit, entre autres, à travers les causes les plus fréquentes d’une commotion cérébrale, ses conséquences directes et indirectes, les signes et symptômes permettant de la détecter, les étapes de prise en charge (diagnostic, interventions médicales nécessaires), puis le temps de récupération nécessaire, incluant les recommandations ou restrictions de la pratique de certaines activités et le retour en classe.

Tous les acteurs, qu’ils soient entraîneurs, aides pédagogiques individuelles, conseillers à la vie étudiante, conseillers en services adaptés, thérapeutes sportifs, membres de la direction, enseignants étudiants ou même parents, sont impliqués dans le processus et doivent répondre de rôles et de responsabilités bien définis par ce nouveau protocole.

 

 

 

 

 

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *