Francis Lafrenière perd sa ceinture NABO chez les moyens

Certains ont critiqué le style d’Onolunose, tandis que d’autres ont parlé du travail de l’arbitre.

À l’issue d’un combat au cours duquel il n’a jamais vraiment pu prendre sa vitesse de croisière, le boxeur de Coteau-du-Lac, Francis Lafrenière s’est incliné jeudi soir au Casino de Montréal.

C’est Albert Onolunose, un pugiliste albertain d’adoption, d’origine nigériane, qui l’a emporté par décision majoritaire des juges (97-93, 95-95 et 96-94) et qui est maintenant détenteur du titre des poids moyens de la NABO.

Onolunose n’a toutefois pas fait l’unanimité chez les amateurs de boxe. Constamment accroché à Lafrenière qui tentait de lancer des attaques, il a neutralisé le combat qui n’a jamais ressemblé à un duel de boxe.

Même si les coups de Lafrenière ont porté plus souvent, ce dernier subit un premier revers après une séquence de 14 gains qui s’était amorcée en novembre 2013.

« C’était un combat décevant. Je me sentais bien, j’étais en forme. L’adversaire ne m’a pas laissé travailler, il accrochait tout le temps. Je suis surpris de l’issue du combat. Il m’a constamment amené dans les câbles », a lancé, désappointé, le Champion du peuple. « On va s’asseoir et s’ajuster. Ce n’est pas la fin pour moi. C’est une occasion de renouveau. »

La foule au Casino était évidemment rangée derrière le favori local. C’était le cas également dans de nombreux établissements du Québec qui diffusaient l’affrontement. « J’ai eu un beau support des fans. Tout le monde criait pour moi malgré la défaite. Je ne vois pas de négatif pour l’instant », a admis le pugiliste d’ici.

Amer revers

Les partisans justement étaient très déçus du déroulement du match, mais aussi de la décision des juges. C’est le cas des dirigeants de boxe qui ont eu du mal à comprendre. « La personne qui a le plus influencé le combat, c’est l’arbitre. L’arbitre aurait dû intervenir tôt pour empêcher Albert de retenir. C’est dommage, car je ne crois pas que le meilleur a gagné ce soir. Celui qui a gagné, c’est celui qui a été capable de jouer avec les règlements et de s’en tirer », a constaté Yvon Michel, le promoteur et grand homme de boxe dans la province, mais partout ailleurs.

Il admet cependant que Lafrenière ne se laissera pas abattre. « Je ne suis pas déçu outre mesure pour Francis. Je sais qui il est. C’est un gars rempli de détermination et de cœur. Il va revenir. On va tenter de lui avoir un combat revanche. Sinon nous irons dans une autre direction, car on l’aime beaucoup. »

Pourtant Lafrenière s’était bien préparé pour cet affrontement, allant même jusqu’à tenir un camp préparatoire à Boston. « Ce soir, Francis doit avoir le cœur brisé parce qu’il a travaillé tellement fort pour aller chercher cette ceinture. Mais le soleil va se lever demain et on va trouver des solutions », a conclu Yvon Michel.

Au micro de RDV.tv, Yvon Michel s’est dit déçu de la tournure des événements.

À propos de l'auteur

Yanick Michaud

Directeur de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informez-vous
Publicité
PUBLICITÉ