Francis Lafrenière connait le nom de son adversaire

Lafrenière est au plus fort de sa préparation en vue de son affrontement contre Damian Mielewczyk. Photothèque
Lafrenière est au plus fort de sa préparation en vue de son affrontement contre Damian Mielewczyk. Photothèque

Boxe – Le pugiliste Francis Lafrenière (12(7 ko)-5-2), de Les Coteaux, sera en action le 10 décembre au Casino de Montréal.

Il y affrontera le Polonais Damian Mielewczyk (10 (7 ko)-2-0) dans un combat où Lafrenière, champion de l’IBF International chez les poids moyens (160 livres), ne mettra pas en jeu son titre.

« Il a une bonne force de frappe et une bonne technique. Il est aussi résistant. Il a donné du fil à retordre à Sébastien Bouchard qui m’a battu chez les amateurs. Je crois que c’est un bon défi », lance Lafrenière.

La fiche de son futur adversaire cache un défi pour le boxeur local. « Il n’a jamais été mis K.O. J’aimerais bien être celui qui noircira sa fiche pour la première fois », clame-t-il.

Remise en forme

Blessé aux deux bras quelques temps avant son dernier duel, Lafrenière pensait devoir passer sous le bistouri pour remédier à la situation. Il n’a pas eu à le faire mais il doit revoir quelque peu ses méthodes de préparation en vue de son prochain adversaire. « Ça n’a pas été facile dans les premières semaines. J’ai dû y aller plus molo et ça me rendait inconfortable de ne pas avoir l’impression de m’entraîner à fond, confie le pugiliste. Ça va mieux depuis quelques semaines et je suis là où je veux être à trois semaines de mon combat. »
Lafrenière assurera le combat en quart de finale d’un gala qui sera conclut par le mi-lourd Eleider Alvarez.

Au défi

Le Californien Dashon Johnson (21(6 ko)-20-3) a lancé un défi à Francis Lafrenière la semaine dernière via les résaux sociaux. L’Américain demandait au Coteaulois un affrontement en janvier.

Or, selon le principal intéressé, il y a très peu de chance que ce duel se concrétise.
« Mes promoteurs sont absolument contre. Johnson veut que je mette ma ceinture en jeu mais lui n’offre rien en retour. Aussi, même en gagnant, je ne retirerais pas grand chose. Je ne montrerais pas vraiment au classement. En plus, j’ai un autre combat prévu à la fin janvier », soutient l’affable athlète.

Toutefois, il voit d’un bon œil ce type d’invitation. Il souligne que ça montre qu’il mérite de plus en plus d’attention sur la planète boxe. – C.C.J.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *