Fou de glace

La patinoire privée d’un Lazarois reconnue comme l’une des plus belles au Canada

Justin Lachapelle de Saint-Lazare aménage sa propre patinoire de hockey dans sa cour arrière depuis maintenant huit ans.   © Daniel Cuillerier
Justin Lachapelle de Saint-Lazare aménage sa propre patinoire de hockey dans sa cour arrière depuis maintenant huit ans.
© Daniel Cuillerier

Aménager sa propre patinoire de hockey. C’est ce que fait Justin Lachapelle de Saint-Lazare depuis maintenant huit ans. Plus que passionné par ce sport national, le Lazarois entretient avec rigueur sa glace d’une qualité exceptionnelle.

Justin Lachapelle a sans contredit l’une des plus impressionnantes patinoires de cour arrière au pays! Canadian Tire l’a souligné mercredi par une remise de trophée. La populaire chaîne canadienne a collaboré avec RinkWatch, une organisation qui repère les patinoires extérieures de partout au Canada, afin de sélectionner les cinq meilleurs constructeurs de glace. C’est ainsi que le Lazarois a mis la main sur le Tuyau d’or, en reconnaissance du temps investi dans l’entretien de sa patinoire.

Des heures à prendre soin de sa glace, il en a passé! Difficile d’estimer le temps qu’il y met chaque hiver pour en assurer une aussi grande qualité. « Ça demande beaucoup d’heures de travail et surtout de longues soirées. En fait, je ne veux pas savoir combien d’heures j’y mets! lance-t-il avec humour. Je dois bien investir un bon 300 heures dans cette patinoire chaque hiver. »

La patinoire atteint maintenant sa taille maximale, soit 64 pieds de longueur sur 32 pieds de largeur.  © Daniel Cuillerier
La patinoire atteint maintenant sa taille maximale, soit 64 pieds de longueur sur 32 pieds de largeur.
© Daniel Cuillerier

Voilà maintenant huit ans que le Lazarois s’adonne à cette construction hivernale. Le projet prend de l’ampleur année après année. Après trois agrandissements de la surface, la patinoire atteint maintenant sa taille maximale, soit 64 pieds de longueur sur 32 pieds de largeur.

Elle n’a rien à envier aux patinoires extérieures de quartier… On pourrait même aller jusqu’à dire qu’elle est aussi belle que celle d’un aréna! Le secret de Justin Lachapelle? Il déverse des contenants de 360 litres et, en quelques secondes, un quart de pouce de glace d’épaisseur se forme. Il utilise même à l’occasion une voiturette de golf transformée en surfaceuse. D’ailleurs, cette idée ingénieuse a suscité l’intérêt de près de 42 000 curieux sur YouTube en seulement quelques semaines.

Visibilité et honneur

Justin Lachapelle s’est vu remettre le trophée Tuyau d’or de Canadian Tire. Il est l’un des cinq « Grands arroseurs canadiens Canadian Tire 2014 ».  © Daniel Cuillerier
Justin Lachapelle s’est vu remettre le trophée Tuyau d’or de Canadian Tire. Il est l’un des cinq « Grands arroseurs canadiens Canadian Tire 2014 ».
© Daniel Cuillerier

Le Lazarois a non seulement attiré l’attention de nombreux internautes, mais il a aussi paru dans le célèbre quotidien Toronto Star. Visiblement surpris de ce soudain intérêt médiatique, Justin Lachapelle se dit fort honoré du prix qu’il a reçu cette semaine. Le propriétaire du Canadian Tire de L’Île-Perrot, Claude Jacob, lui a remis une carte-cadeau de 1000 $, en plus du Tuyau d’or.

Mais où ira ce trophée? « Dans la loge! » s’est exclamé le passionné de hockey. Comme si sa glace n’était pas suffisamment impressionnante, Justin Lachapelle a transformé une pièce de sa maison en salon V.I.P. Celui-ci permet notamment aux jeunes hockeyeurs de chausser leurs patins au chaud. Pendant ce temps, les grands prennent un verre et regardent une partie de hockey des Canadiens de Montréal.

Des logos « Nous jouons tous pour le Canada » ont été apposés sur la patinoire par une équipe de Canadian Tire.  © Valérie St-Onge
Des logos « Nous jouons tous pour le Canada » ont été apposés sur la patinoire par une équipe de Canadian Tire.
© Valérie St-Onge

Des logos « Nous jouons tous pour le Canada » ont été apposés sur la patinoire par une équipe de Canadian Tire. Ce slogan olympique contribue à la fierté des jeunes patineurs lazarois. Justin Lachapelle accueille effectivement de 50 à 100 jeunes chaque année sur sa patinoire privée. Des hockeyeurs aux talents variés, passant du débutant au joueur AAA. « Sans parents ou coach pour les diriger, les jeunes viennent vraiment ici pour s’amuser! » souligne le propriétaire.

Plus qu’une passion

Justin Lachapelle se décrit comme un obsédé du hockey. Cet engouement pour ce sport national s’est transmis de père en fils. Son père lui fabriquait aussi une glace dans la cour arrière lorsqu’il était plus jeune. Un modèle qu’il a voulu répéter pour ses garçons, Shayne, 10 ans, et Russell, 12 ans.

Le passionné de hockey a aménagé une pièce de sa maison pour permettre aux jeunes patineurs de se préparer à l’intérieur. Appelé la « loge », cet espace est le point de rassemblement des parents!  © Daniel Cuillerier
Le passionné de hockey a aménagé une pièce de sa maison pour permettre aux jeunes patineurs de se préparer à l’intérieur. Appelé la « loge », cet espace est le point de rassemblement des parents!
© Daniel Cuillerier

Même s’il mentionne faire le tout pour le plaisir des enfants, Justin Lachapelle semble en retirer un aussi grand bonheur, sinon plus! Lorsqu’on lui demande combien d’années encore il souhaite confectionner une patinoire, il répond trois ans. Pourtant, sa volonté d’épater la galerie année après année est encore bien présente. « L’année prochaine, ce sera encore mieux! On apprend par expérience chaque année. Que ce soit pour la surfaceuse, la glace, les bandes ou les filets, je veux toujours améliorer mes installations, confie-t-il. Les gens arrivent l’année suivante et se demandent ce qu’il y a de nouveau. »

En mars, Justin Lachapelle dit vouloir tout abandonner. La neige lourde, bien gorgée d’eau, et les variations de température compliquent grandement l’entretien de sa glace. Mais lorsque novembre arrive, l’excitation revient. Gageons qu’il reste au passionné plus que trois saisons!

À voir aussi sur www.vaudreuil-soulanges.tv.

À propos de l'auteur

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *