Une nouvelle mobilisation

Comité de citoyens pour l’hôpital de Vaudreuil-Soulanges

À la suite de la campagne d’affichage cet été, le Comité de citoyens pour l’hôpital du CSSS de Vaudreuil-Soulanges entame une nouvelle étape visant à obtenir un hôpital dans la région pour 2018. La MRC, elle, se montre impatiente.

Cette décision, selon le comité, découle du fait que les membres déplorent l’indifférence ou du moins le silence des autorités gouvernementales. Rappelons que le cabinet du ministre de la Santé, Réjean Hébert, a repoussé plusieurs échéances qu’il avait lui-même fixées.

Toujours selon les membres du comité, la campagne d’affichage, dont le thème était « Un hôpital en 2018 », a suscité un intérêt certain dans la population. Pour le comité, le moment est venu d’augmenter la pression sur le gouvernement afin d’obtenir la réponse souhaitée.

À cet égard, le Comité de citoyens a mis en place des moyens destinés à éveiller les réseaux sociaux et à susciter des appuis pour permettre à la population d’exprimer l’urgence de la réalisation de ce projet.

Depuis quelques jours, les citoyens de Vaudreuil-Soulanges peuvent en effet acheminer leurs réflexions à la nouvelle adresse courriel hopitalvs2018@gmail.com. Une réponse les conduira vers un site d’information sur le cheminement du dossier et l’urgence de le réaliser.

De plus, le Comité de citoyens invite les Vaudreuil-Soulangeois à s’inscrire à une « liste de supporteurs » en signe d’appui au projet et aux différents intervenants qui travaillent sur ce dossier depuis de nombreux mois. Les inscrits, en retour, se feront transmettre, par le comité, les renseignements sur l’avancement du dossier.

Délais

Pour la MRC de Vaudreuil-Soulanges, les délais de l’annonce du choix du site du futur hôpital régional de Vaudreuil-Soulanges sont incompréhensibles. « Nous avons effectué toutes les études pertinentes. Les fonctionnaires du ministère de la Santé ont vérifié de fond en comble nos conclusions et n’ont rien trouvé à redire. Nous comprenons que les dossiers de Lac-Mégantic et de Pointe-Claire, plus récemment, ont pu retarder l’annonce, mais c’est au ministre Hébert de trancher, et il n’a aucune raison de ne pas le faire », plaide Guy-Lin Beaudoin, directeur général de la MRC.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *