Maintien à domicile: Tout va bien selon le CISSSMO

Maintenir une personne à son domicile est possible grâce, entre autres, aux proches aidants prodiguant des soins gratuitement à un proche ainsi qu’aux services mis en place par le Centre intégré de service sociaux (CISSS). Selon Natacha Bernier, directrice adjointe du programme Soutien à l’autonomie des personnes âgées au CISSS de la Montérégie-Ouest, tout va pour le mieux dans la région.

« Avec le 69 M$ d’investissements annoncé par le ministre Barrette, c’est sûr que ça nous permet d’ajouter des ressources supplémentaires pour répondre aux besoins de notre population. Pour l’instant, nous on voit que nos ressources sont assez suffisantes pour répondre aux besoins », annonce d’emblée Natacha Bernier.

Demander des services

Pour obtenir des soins à domicile, un bénéficiaire doit faire sa demande par le biais du guichet d’accès du soutien à domicile, directement au CLSC de son quartier. Natacha Bernier affirme que dans les 24 h à 48 h les gens reçoivent une réponse à la détermination des besoins. Le délai de mise en place des services à domicile dépendra de cette détermination des besoins. La directrice adjointe du programme Soutien à l’autonomie des personnes âgées affirme que la mise en place des services se fait rapidement.

Selon l’évaluation des besoins, le bénéficiaire pourra recevoir une variété de soins, allant de l’aide à la prise de médicaments aux soins infirmiers, en passant par l’alimentation ainsi que l’aide pour le lever et le coucher. Outre, les personnes en perte d’autonomie, une autre clientèle est desservie, soit celle sortant de l’hôpital et ayant besoin d’ergothérapie, par exemple, ou d’autres services.

Pour prodiguer ces soins, une centaine d’employés sont déployés sur le terrain dont des aides au soutien en santé, infirmières, infirmières auxiliaires, ergothérapeutes, physiothérapeutes, travailleurs sociaux, nutritionnistes et inhalothérapeutes.

 

« On répond très bien à la demande des besoins de la population qui est à domicile présentement. »

 

Quelques chiffres

Pour l’année 2016-2017 (1er avril au 31 mars), une moyenne de 1638 usagers ont reçu des services dans la région de Vaudreuil-Soulanges. Pour l’année en cours 2017-2018, qui se terminera le 31 mars 2018, le nombre est déjà de 2037 usagers, et ce, en date du 16 septembre. Cette augmentation du nombre de bénéficiaires ne se reflète pas dans le nombre d’heures. En 2016-2017, les services de maintien à domicile se chiffraient à 136 789 heures du 1er avril 2016 au 31 mars 2017, alors que pour l’année en cours, la donnée cumulative préliminaire du 1er avril au 16 septembre est de 46 425 heures.

Il n’a pas été possible d’obtenir le délai d’attente dans la région pour une place en CHSLD, ni un comparatif des coûts entre une place en CHSLD et le soutien à domicile. Natacha Bernier explique qu’elle ne peut fournir ces chiffres, car envoyer les gens en CHSLD n’est pas ce qui est visé.  « Il faut comprendre que l’objectif est de maintenir les personnes à domicile le plus longtemps possible. On va mettre des services de soutien à domicile, qui vont leur permettre de rester chez eux le plus longtemps possible, et soutenir les proches aidants avec des mesures alternatives autant du réseau que de la communauté », déclare Natacha Bernier, précisant que ce n’est pas la même clientèle qui se retrouve en CHSLD qu’en soutien à domicile.

L’importance des proches aidants

« Les proches aidants veulent être impliqués auprès de leur proche dans la continuité des services et des soins qui sont donnés. Participer et contribuer au maintien à domicile, je pense que c’est valorisant. Ç’a une valeur ajoutée dans la qualité de vie des usagers. On est très sensibles aux besoins des proches aidants », avance Natacha Bernier.

L’équipe de travailleurs sociaux du CISSSMO soutient les usagers et les proches aidants. Pour éviter l’épuisement de ceux-ci, Natacha Bernier affirme que le CISSSMO met en place des ressources, du soutien, du répit et du gardiennage pour faciliter l’accompagnement des proches aidants.

Comme beaucoup de personnes ont le souhait de mourir à domicile, le CISSSMO a aussi mis en place un atelier de formation, donné par une infirmière clinicienne, pour les proches aidants qui accompagnent un proche en fin de vie à domicile. Cette formule est nouvelle et unique dans la région. Pour y participer, les proches aidants peuvent appeler directement au CLSC de Vaudreuil-Soulanges au (450) 455-6171.

 

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *