Le passionné fou à la barre du Zoofest

Zoofest-005
Photo Zoofest

Quand on s’est parlé mardi, deux jours avant le début du Zoofest, Patrick Rozon était une véritable boule d’énergie. Le directeur général du plus long festival en Amérique du Nord était impatient de donner le coup d’envoi à son festival, le 7 juillet, même si cela signifie pour lui le début d’un long marathon de 24 jours, pendant lesquels il ne dormira pas beaucoup.

À 37 ans, le Coteaulois parle vite et rit souvent. Son dynamisme est contagieux. Patrick Rozon dirige le Zoofest pour une deuxième année, mais on croirait qu’il en est l’instigateur tellement il en parle avec passion. Il est à l’image de son événement : il repousse les barrières et aime risquer de nouvelles choses.

« La force de Zoofest c’est d’avoir Gilbert Rozon comme propriétaire. J’ai la chance d’avoir un super mentor, mais en même temps une personne qui me laisse créer. Rarement, il me dit non. Ce qu’il aime c’est l’énergie de quelqu’un qui crée et qui trouve des choses pour amener le festival toujours plus loin. Moi, c’est un peu ça que je suis », révèle Patrick Rozon, qui est encore loin d’avoir épuisé ses idées.

Défi relevé

Lorsqu’il a quitté son emploi d’enseignant d’arts dramatiques à la Cité-des-Jeunes à Vaudreuil-Dorion pour se lancer dans l’aventure de ce festival unique, Patrick Rozon s’était donné comme mission d’offrir plus de spectacles et de donner plus de visibilité à l’événement. Près de deux ans plus tard, il a atteint ses objectifs. Du 7 au 30 juillet, c’est plus de 500 artistes dans 150 spectacles qui combleront l’appétit culturel des festivaliers à l’affût de nouveautés et d’inédits dans le domaine de la musique, du théâtre, du conte, de la magie, et de l’humour.

« Le Zoofest a triplé en terme de grosseur. On a plus de spectacles internationaux que jamais. Avant Zoofest avait l’image du club-école de Juste pour rire. J’ai voulu changer ça. Maintenant, c’est un festival à part entière de prise de risques. Tu peux être de la relève, mais tu peux aussi être quelqu’un de connu qui vient faire des choses à Zoofest que tu ferais nulle part ailleurs », lâche le directeur général, soulignant que les salles de 100 à 200 personnes permettent une certaine intimité.

Énergie débordante

Tout va vite quand on parle à Patrick Rozon. Il prend plaisir à nous en mettre plein la vue. À nous balancer des primeurs. À nous bombarder de détails croustillants sur la programmation. On a juste une envie, c’est de faire comme lui : louer un condo à deux pas du Zoofest, prendre un passeport pour la programmation complète, ne pas dormir pendant un mois et faire des découvertes.

La programmation est riche. La critique qui revient le plus souvent par rapport au Zoofest est qu’on ne sait pas quoi choisir tellement il y a de choses. À cela, Patrick Rozon répond de consulter la page Facebook et le site Web pour découvrir les trios thématiques: trash, politique, théâtre…  Sinon Le All-star comedy club, animé par Sugar Sammy, La soirée du hockey, avec David Beaucage, Katherine Levac, Jay Du Temple, Sam Breton et Sébastien Mathieu, Le Show malade mental, où des humoristes chouchous viendront se confier sur leurs angoisses, déviances, troubles et paranoïa, sans oublier la pièce de théâtre Conversation avec mon pénis, dont le succès à Londres est immense, sont tous des soirées à ne pas manquer.

« Je fais, en plus, la mise en scène du spectacle de Joël Legendre. C’est sûr que je prêche pour ma paroisse, mais son show est vraiment cool. Il a beaucoup de talent et ce qu’il fait est incroyable », ajoute Patrick Rozon, invitant les gens à prendre un passeport pour vivre pleinement l’expérience Zoofest.

En primeur

Patrick Rozon est très attaché à sa région. Il était très heureux de vanter la présence au Zoofest du comédien Mathieu Quesnel à qui il a personnellement lancé le défi de présenter un one-man-show. De plus, il annonce un rabais de 15 % aux résidents de Vaudreuil-Soulanges. Ces derniers n’ont qu’à inscrire le code promotionnel VAUDREUIL lors de leur achat en ligne.

Sur sa lancée de surprises, il mentionne que la finale du Festival de cinéma Première Prise de la Cité-des-Jeunes, dont il est également le président, aura lieu au Zoofest en 2017. Patrick Rozon n’est pas arrêtable, sauf peut-être un peu en août quand il rattrape un peu le sommeil perdu. Son cerveau déborde d’idées un peu plus folles les unes que les autres. Le plus beau dans tout cela c’est qu’il les réalise, comme avec le premier festival de youtubeurs OhMyFest!, présenté au Monument National en marge du Zoofest, les 16 et 17 juillet.

Plus de détails : www.zoofest.com

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *