Arrêté alors qu’il faisait du car surfing

(Photo: archives)

Mathieu Provencher a été reconnu coupable de non-respect d’engagement le jeudi 12 juillet au palais de justice de Valleyfield. Lors de son arrestation, survenue la veille, le jeune homme de Vaudreuil-Dorion s’adonnait à faire du surf de véhicule (car surfing).

C’est la vigilance de citoyens de Les Cèdres qui a permis aux agents de la Sûreté du Québec de mettre fin à la séance de car surfing qui se déroulait dans le stationnement du commerce Pétro-T, situé au 705 chemin Saint-Féréole à Les Cèdres.

Lors de la vérification des identités des fautifs, les policiers se sont aperçus que Mathieu Provencher était sous le coup d’une promesse de ne pas troubler la paix et de respecter un couvre-feu en lien avec des causes pendantes de vol, fraude et menaces. Dossiers pour lesquels il doit revenir devant la Cour le 26 juillet.

La procureur en chef adjoint Pierre-Olivier Gagnon a proposé à l’avocat de l’accusé, Me Constantin Kiryakidis, de régler le dossier sur-le-champ. Par conséquent, les juristes ont soumis au juge Du Demaine l’imposition d’une amende de 100 $ ainsi qu’une journée de détention pour l’accusation de bris d’engagement. Le magistrat a accepté la suggestion commune.

Mathieu Provencher doit revenir devant le tribunal pour ses autres dossiers le 26 juillet prochain.

Car surfing

Même si le car surfing est une pratique dangereuse et interdite, certaines personnes prennent le risque d’encourir des sanctions sévères et de mettre des vies en danger. En 2013, au Québec, il y a eu 55 déclarations de culpabilité concernant le surf de véhicule.

Le Code de la sécurité routière stipule que nul ne peut, alors que le véhicule routier est en mouvement, se tenir ou prendre place sur le marche-pied, sur une partie extérieure du véhicule, dans la benne ou la caisse du véhicule ou tolérer qu’une telle pratique ait lieu, s’y agripper ou être tiré ou poussé par le véhicule et le conducteur ne peut tolérer une telle pratique.

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *