10 accusations à caractère sexuel envers un homme de L’Île-Perrot

Korey Foomani a été formellement accusé le vendredi 22 juin au palais de justice de Valleyfield de 10 chefs d’accusation à caractère sexuel et d’un chef de séquestration.

Korey Foomani fait face à de sérieuses accusations.

Les faits reprochés à l’homme de 46 ans se seraient déroulés à L’Île-Perrot entre le 1er janvier 2015 et le 29 mai 2018. Selon la dénonciation consultée par Viva Média, celui qui a retrouvé sa liberté en déposant une caution de 5000 $, aurait touché directement ou indirectement, avec une partie de son corps ou avec un objet, une partie du corps d’un enfant âgé de moins de seize ans à six reprises faisant au passage trois présumées victimes.

Korey Foomani fait également face à quatre chefs d’accusation d’agression sexuelle sur trois victimes potentielles, âgées aussi de moins de seize ans. Finalement, un chef de séquestration a aussi été déposé envers l’accusé puisque le ministère lui reproche d’avoir séquestré une personne de moins de 16 ans entre le 1er janvier 2015 et le 29 mai 2018 à L’Île-Perrot. Le présumé agresseur, qui est sans antécédent judiciaire, a confié sa défense à Me Martin Pilotte. Le Directeur des poursuites criminelles et pénales est pour sa part représenté par Me Kim Émond.

La cause revient devant la Cour le mardi 4 septembre à 9 h 15.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
En savoir plus
PUBLICITÉ