Pincourt: Yvan Cardinal sollicite un troisième mandat

Yvan Cardinal

À l’issue d’une décision mûrement réfléchie, le maire sortant de Pincourt Yvan Cardinal a annoncé qu’il sollicitait un troisième mandat.

« En fait je me suis enregistré dès février et je voulais l’annoncer plus tôt, mais il y a eu les inondations et nous avons su gérer les priorités », a dit le premier citoyen qui ne sait pas s’il rencontrera de l’opposition. « J’ai en des adversaires lors de mes deux premières campagnes. Je ne sais pas s’il y aura une course cette fois, mais je me prépare. C’est la démocratie, la meilleure façon pour les gens de s’exprimer », dit celui qui sait que rien n’est jamais acquis.

Des avancées

Parmi les acquis qu’il juge parmi les plus positifs de son passage à la mairie, Yvan Cardinal parle de l’approche qu’il a dans son travail avec les élus. « Nous travaillons toujours en collaboration. Il y a constamment de nouveaux visages au sein du conseil et nous mettons en valeur nos décisions communes. Par ailleurs, la mission du maire se doit d’être capable de partager avec les gestionnaires », estime celui qui réalise que le temps passe rapidement.

De nombreuses réalisations

Yvan Cardinal fait partie des maires qui sont les plus présents sur le terrain. « Je travaille beaucoup sur notre politique sociale. L’approche citoyenne, le fait d’être présent dans les activités, autant celles de la ville que celles de la région. Il faut être à l’écoute du citoyen, il faut aller voir les gens. Le maire est un leader, un exemple, il doit agir en ce sens », plaide Yvan Cardinal qui dit s’inspirer des programmes de la Ville pour devenir un exemple. « Prenons les saines habitudes de vie. Si on désire que les gens d’ici embrassent ce programme, il faut être à l’avant du peloton », dit-il.

Quant à la culture, il prétend que des gens sont déjà en poste pour l’adoption d’une politique culturelle. « Nous sommes novateurs sans nécessairement augmenter le personnel. Nous amenons nos gens à faire mieux et l’argent économisé demeure dans le système pour mieux servir nos citoyens », explique l’édile.

Il parle des communications nettement améliorées à Pincourt. « Le Web, Facebook, le système téléphonique, le guichet unique. Ce sont de belles avancées que nous avons faites. Sans parle des Fleurons, nous sommes passés de 3 à 4, et bientôt nous serons à 5. Les gens travaillent étroitement et ça nous permet d’aller chercher la reconnaissance de l’extérieur également. Nous avons des programmes novateurs », lance-t-il, soulignant la beauté de la nouvelle entrée à Pincourt avec les énormes lettres blanches, qui embellissent l’endroit.

Quant à la santé financière de la Ville et au développement commercial, il croit que le travail a été bien mené. « Au départ, le Faubourg était une préoccupation, mais avec le boulevard du Traversier, ça a amené de l’essor. Maintenant avec les nouveaux propriétaires du Faubourg, il y a une nouvelle dynamique de collaboration. Quant au compte de taxes, nous gardons le cap. Il y a eu une augmentation de 142 $ sur 8 ans, donc une moyenne de 18 $ par année sur une maison moyenne de 247 650 $ », conclut Yvan Cardinal qui a bien hâte au 5 novembre.

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *