Une multitude de plates-formes et d’outils

La bombe médiatique attendue est tombée cette semaine.

La Presse cessera ses activités papier, sur semaine, dès janvier prochain.

Personne ne tombe des nues. Les gens le moindrement cultivés avaient vus venir le coup.

En embrassant son virage numérique il y a quelques années déjà, avec le formidable outil La Presse+, Gesca se préparait à annoncer cette nouvelle. Du média vieux de plus d’un siècle, il ne restera que l’édition du samedi en papier.

Contrairement à ce que son rival mentionnait, La Presse n’en devient pas pour autant un hebdomadaire. Les artisans de cette entreprise médiatique continueront leur excellent travail quotidiennement. Ha, ces rivaux. Ce doit être la jalousie qui fait parler.

Une grande différence

Ce qu’il y a, c’est que La Presse a choisi son modèle d’affaires. Comme VIVA média l’a fait il y a quelques années également.

L’entreprise médiatique de Vaudreuil-Soulanges a choisi il y a quelques années de conserver ses deux entités papier. Soit le journal L’Étoile, publié le mercredi et le journal Première Édition, publié le samedi, tous deux à plus de 61 000 copies.

Mais VIVA a opté pour en offrir encore plus aux gens. Les artisans de VIVA, offrent du contenu livré quotidiennement sur la plate-forme www.viva-media.ca/. Comme pour l’éditorial que vous lisez en ce moment. Ils offrent également de consulter l’actualité en vidéo grâce à sa webtélé, www.vaudreuil-soulanges.tv/.

On peut également vivre l’actualité en consultant les réseaux sociaux de VIVA média sur Facebook et Twitter.

VIVA média a su se renouveler. Le média l’a fait en maintenant ses efforts pour conserver une vraie salle de nouvelles. Avec des journalistes qui se déplacent sur le terrain pour rencontrer les intervenants et la nouvelle. Si VIVA média a pu le faire, c’est qu’elle compte sur une équipe jeune, branchée, dynamique, au fait de la nouvelle et qui peut se targuer d’avoir une solide expérience et une vaste connaissance de la région.

Des cordes à notre arc

Oui, le papier a connu des années plus glorieuses. Oui, le virage est effectué vers de nouveaux outils.

Mais VIVA média a su faire de ces outils, ses alliés.

Et ce qui compte, c’est que VIVA offre ce que son lectorat, ce que les gens de Vaudreuil-Soulanges, désire. Une couverture complète des événements de la région.

Il ne faut pas commencer à comparer La Presse, Le Journal de Montréal, Métro, avec des hebdomadaires régionaux. Ce que les gens désirent, c’est d’être informés de ce qui se passe près de chez eux.

Et en ayant de nombreux outils, comme le papier, comme les sites Internet, comme les réseaux sociaux, comme une webtélé, mais surtout comme des journalistes et des conseillers présents sur le terrain, VIVA le fait très bien.

Nous n’avons pas honte de nos outils. Bien au contraire. Ils sont affûtés et nous sommes prêts à répondre à vos attentes.

Et ça, peu importe ce que de jaloux rivaux pourraient penser, ou surtout, prétendre et répandre.

 

Par Marie-Andrée Prévost, directrice générale chez VIVA média et Yanick Michaud, directeur de l’information chez VIVA média.

À propos de l'auteur

Yanick Michaud

Directeur de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Informez-vous
PUBLICITÉ