Ils sont durs avec moi

J’ai rencontré trois personnes récemment qui me donnent du fil à retordre.

Ils sont durs avec moi. Mais c’est pour mon bien. Ils sont exigeants, mais ils ne me mettent pas de bâtons dans les roues. Au contraire, ils aimeraient bien que j’enfourche le vélo et que je pédale aux côtés des Pierre Lavoie de ce monde.

J’ai rencontré mon médecin de famille. Yanick, j’ai deux nouvelles pour toi. La première, la mauvaise, tu fais du diabète. La deuxième, la bonne, il n’est pas installé de manière définitive. Tu cours, tu bouges, tu pédales, tu fais attention à ce que tu manges, bref, tu prends soin de toi et il s’en va. C’est réversible le diabète à ton âge et si tu y mets du tien. J’ai 41 ans. Je suis assez grand. Je suis même musclé.

Ça c’est mon médecin qui le dit. Tout comme mon kinésiologue, Vincent. Un bon gars aussi, mais qui me donne du fil à retordre. En fait, il me donne des pneus à renverser. Vous savez ces énormes pneus de tracteur que l’on doit trimballer d’un côté à l’autre du gymnase. Vincent me pousse à le faire. En fait, c’est moi qui pousse en passant. Mais c’est pour mon cardio. C’est pour mon taux de gras. C’est pour mon bien.

L’autre personne, Geneviève. Gentille. Jolie. Mais intransigeante. Le sucre, tu fais attention. Mais Geneviève, c’est l’Halloween. Non Yanick. Mais Geneviève, c’est la fin de semaine. Mais Geneviève, c’est une occasion spéciale. Mais Geneviève, c’est.

Yanick, c’est non, non et non.

Geneviève c’est ma diététicienne. Ou diététiste. Je ne sais jamais. Je vais lui demander quand je la reverrai. Dix livres en moins, fier de moi.

La vérité c’est que je dois faire attention. Je ne coupe pas au complet, mais je dois limiter. Et m’assurer d’ingérer les bons sucres. Mais ils sont tous bons. Surtout ceux dans le pouding chômeur. Non.

Et les autres

Et puis, il y a ceux que je vais rencontrer incessamment. Ceux qui tiennent aussi à me voir vivre longtemps, en santé.

Ils vont me faire monter en selle. Me faire pédaler jusqu’à plus soif. Me faire manger sainement. Des légumes verts, des fruits, des yogourts grecs. Ceux qui m’apprécient. Ceux que j’apprécie aussi.

Je dois avouer que c’est plutôt difficile au début. Les séances de gym, les calories à surveiller, les desserts à éviter, les bières à ne pas boire. Mais j’ai longtemps abusé des bonnes choses de la vie. Longtemps je n’ai pas pris garde à cette carcasse. C’est le coup de pied qui me manquait pour que je bouge. Pour que je décide de le faire pour moi.

Je le fais pour mon bien, pour ma santé. Pour voir grandir, autour de moi, ceux que j’aime et à qui je dois inculquer de saines habitudes de vie.

Maintenant, assez discuté, je dois aller pousser de la fonte.

À propos de l'auteur

Yanick Michaud

Directeur de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Informez-vous
PUBLICITÉ