Vivre au temps de la Nouvelle-France

 Les visiteurs en ont appris sur les métiers d’autrefois, notamment sur les techniques de la forge. (Photo : Daniel Cuillerier)
Les visiteurs en ont appris sur les métiers d’autrefois, notamment sur les techniques de la forge. (Photo : Daniel Cuillerier)

Seigneuriales de Vaudreuil-Dorion

Cette fin de semaine, la Ville de Vaudreuil-Dorion a vibré aux souvenirs de la Nouvelle-France alors que le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges a tenu la 21e édition des Seigneuriales.

Les 7, 8 et 9 juin, un véritable petit village de la Nouvelle-France a été recréé sur le site du Musée régional de Vaudreuil-Soulanges. Tout au long de la fin de semaine, plus de 6000 personnes de Vaudreuil-Soulanges et du Suroît, mais également de Montréal, de l’Outaouais, de Québec, de Mauricie et plus encore ont foulé le sol du site.

Les visiteurs se sont familiarisés avec les traditions ancestrales en rencontrant des artisans portant des vêtements d’époque et s’exprimant même dans la langue d’alors. Ils ont entendu des contes et des légendes d’autrefois, en ont appris sur divers métiers tels que la forgerie et la chirurgie, ont goûté à des mets typiques d’autrefois comme la bouillotte et, enfin, ont joué à des jeux de société prisés des habitants de la Nouvelle-France.

Parmi les nombreux animateurs costumés, quelques personnages influents de la région : le Marquis de Vaudreuil, par exemple, plaidant sa cause dans la Commission d’enquête sur l’industrie de la construction à Québec en 1753. L’accent a également été mis sur les peuples autochtones, leurs traditions et leurs habitudes de vie.

De plus, de nombreux commerçants et organismes locaux avaient érigé un kiosque et vendaient maints produits et articles.

 Les Premières Nations étaient également à l’honneur. Leurs représentants ont discuté de leurs habitudes de vie ainsi que de leurs coutumes. (Photo : Daniel Cuillerier)
Les Premières Nations étaient également à l’honneur. Leurs représentants ont discuté de leurs habitudes de vie ainsi que de leurs coutumes. (Photo : Daniel Cuillerier)

La famille à l’honneur

Le thème de cette 21e édition des Seigneuriales était la famille en Nouvelle-France. Pour l’occasion, un parcours d’activités historiques attendait les enfants, leur permettant de remporter divers prix de participation tels que des chandails et des tricornes.

De nombreuses activités spéciales étaient également au programme. Vendredi, plus de 140 dîneurs ont pris part au Souper des Seigneurs, lors duquel les Vaudreuil-Soulangeois ont fait honneur à un festin que leur auraient envié leurs ancêtres.

Samedi, une conférence sur la famille en Nouvelle-France a été donnée par Stéphane Couture, enseignant en histoire, Jacques Lacoursière, auteur et historien réputé, et Archie Martin, représentant des Premières Nations. En soirée s’est tenu le concours La Grande Menterie auquel ont participé trois étudiants de l’école secondaire de la Cité-des-Jeunes, de même que sept participants. Véronique Béchard a gagné.

Enfin, dimanche, un baptême a été célébré selon les traditions ancestrales à l’église Saint-Michel, suivi de la criée publique. Puis, tous ont procédé à la plantation du Mai, un arbre écorcé que l’on noircissait à l’aide de fusils et qui servait à rendre hommage à la famille seigneuriale et aux bonnes récoltes. Plus l’arbre était noirci, plus grand était l’hommage rendu au seigneur et meilleures étaient les récoltes.

« Nous sommes très satisfaits de la fin de semaine, a déclaré Christiane Lévesque, organisatrice des Seigneuriales. Le succès est dû au comité organisateur et aux bénévoles qui ont envie d’être sur place et qui sont heureux d’accueillir chaleureusement les visiteurs. »

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *