Un livre pour les amoureux des chiens

JLI16490839.1443599257.580x580L’auteure Coteaulacoise Marie-Claude Roy a publié, en septembre dernier, son premier livre, Jamais sans mon chien. Une lecture incontournable pour les amoureux des chiens ou ceux qui prévoient adopter sous peu.

Jamais sans mon chien rassemble quarante courtes histoires vraies dans lesquelles des chiens ont fait une différence dans la vie des humains. Grâce à leur fidèle compagnon, des gens ont eu la vie sauve dans des circonstances tragiques, certains ont trouvé l’âme sœur, d’autres ont réintégré la société ou ont traversé des épreuves plus facilement.

« Mon but en publiant ce livre est de sensibiliser les gens, de changer la perception qu’ils ont des chiens. Surtout que le Québec est la pire province canadienne en ce qui a trait à la maltraitance des animaux. Un chien n’est pas seulement un animal sans émotion, il est capable d’un amour inconditionnel », explique l’auteure Marie-Claude Roy.

Les effets positifs de la zoothérapie ont été prouvés à maintes reprises. L’auteure a également voulu démystifier les habiletés extraordinaires des chiens pouvant retracer des personnes disparues, trouver des drogues, pallier à un handicap de leur maître, anticiper des crises d’épilepsie, de panique, et plus encore.

« Les chiens d’assistance sont particulièrement méconnus. Certains aident des enfants ayant des troubles de développement, d’autres sauvent des vies ou encore offrent leur affection à des personnes incarcérées dans les prisons à des fins de zoothérapie », ajoute l’auteure.

Pour rassembler ces témoignages, Marie-Claude Roy a recueilli le témoignage de nombreuses personnes, mais est également allée à la rencontre d’organismes tels que la Fondation Mira. Les récits mettent parfois en vedette des résidents ou des familles de la région.

Engouement marqué

Marie-Claude Roy, présente au Salon du livre de Montréal, a d’ailleurs été très étonnée par l’engouement des lecteurs pour son livre. « Je n’ai pas fait beaucoup de publicité pour mon livre. J’ai été agréablement surprise de voir des jeunes filles, des enseignants ou encore des couples retraités, qui m’ont dit être venus au Salon du livre spécialement pour me rencontrer. C’était une belle surprise », partage Marie-Claude Roy, ravie.

L’auteure rappelle que lorsqu’on décide d’adopter un chien, c’est pour la vie. Elle estime par ailleurs que la société se conscientise tranquillement au bon traitement des animaux. En effet, Québec a adopté le 4 décembre dernier la loi 54 visant à protéger les animaux. Désormais, les animaux ne sont plus considérés comme « des biens », mais comme « des êtres doués de sensibilité » qui « ont des impératifs biologiques ».

Les personnes désireuses de se procurer Jamais sans mon chien trouveront le livre en librairie.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *