Un hommage à Félix

 Bernard Séguin Poirier a annoncé un projet de murale qui contribuera à la campagne de financement de la maison Félix-Leclerc. (Photo Yanick Michaud)
Bernard Séguin Poirier a annoncé un projet de murale qui contribuera à la campagne de financement de la maison Félix-Leclerc. (Photo Yanick Michaud)

Bernard Séguin Poirier annonce ses nouveaux projets

L’artiste émailleur a mis sur pied un projet centré sur Félix Leclerc, à savoir une murale qui fera appel à la contribution de plus de 2000 citoyens.

L’émailleur sur cuivre et acteur culturel dans la région avait lancé quelques idées de projets aux dirigeants de la maison Félix-Leclerc, et celui-ci a été retenu. Ainsi, il pourra aider cette cause qui lui tient à cœur.

Le projet réunira des participants de cinq ans et plus de la région de Vaudreuil-Soulanges qui créeront cette plaque de cuivre émaillée afin de concevoir 20 murales autour des chansons de Félix Leclerc. Ces murales seront composées chacune de 100 œuvres individuelles de six pouces par six pouces, résultant des ateliers de création intergénérationnels à la manière de Séguin Poirier.

Suivra l’exposition mobile dans un premier temps, puis permanente, de ces 20 murales de grande taille (36 x 84 pouces) dans 20 endroits à haute visibilité de Vaudreuil-Soulanges. « Ça créera une exposition dans toute la région », précise l’artiste. Toutefois, le public aura la chance de voir l’œuvre unie avant de la redécouvrir en sections réparties.

Il s’agit du plus grand des Projets Espace Enfant (PEE) de Séguin Poirier à ce jour.

Non seulement ces œuvres rendront-elles hommage à Félix, mais le projet permettra également d’amasser une somme importante qui sera remise à la maison Félix-Leclerc.

Ainsi, Bernard Séguin Poirier remettra 30 000 $ à l’organisme, de même qu’un autre 30 000 $, qu’il cumulera grâce à la vente de son populaire calendrier, créé cette fois-ci en l’honneur de l’auteur-compositeur-interprète.

Projet Espace Enfant

L’objectif des PEE vise à favoriser une plus vaste ouverture aux arts chez les jeunes et d’en offrir l’accessibilité. L’artiste veut mettre en valeur la créativité des enfants. Les PEE ont vu le jour en 2007. Depuis, plus de 35 000 jeunes y ont participé.

Maintenant, Bernard Séguin Poirier se donne un double objectif : jumeler adultes et enfants dans l’aventure de la créativité et concevoir des œuvres plus grandes que nature qui traverseront le temps et marqueront notre espace collectif.

Devant le succès du premier volet avec les plus jeunes, il propose dorénavant aux aînés les Projets Espace Âge d’Art (PEEAA).

On peut voir le résultat de PEE à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau, chez Raymond Chabot Grant Thornton, au Centre des loisirs de Ville Saint-Laurent et, bientôt, dans le quartier des spectacles de Montréal, pour ne nommer que ces lieux.

Par ailleurs, l’artiste a profité de la conférence de presse pour annoncer une autre grande nouvelle : la fermeture de son atelier des Cèdres, la Chapelle émaillée. Il se concentrera sur sa galerie montréalaise, mais poursuivra son partenariat avec la région de Vaudreuil-Soulanges.

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *