Un concert pour l’histoire

Renée Martel chantera pour l’histoire le 17 octobre.  © Photothèque
Renée Martel chantera pour l’histoire le 17 octobre.
© Photothèque

Spectacle-bénéfice de Renée Martel

La chanteuse Renée Martel présentera, le jeudi 17 octobre à 19 h 30, au Théâtre Paul-Émile-Meloche de la Cité des Jeunes, un concert-bénéfice au profit du Centre d’histoire La Presqu’île. La soirée se déroulera sous la présidence d’honneur de Madame Géraldine T. Quesnel, présidente du Comité culturel de la MRC de Vaudreuil-Soulanges et mairesse des Cèdres.

Lors de ce spectacle intitulé Une femme libre, Renée Martel interprétera les chansons de ses deux plus récents disques et puisera dans son grand répertoire afin de faire vivre de belles émotions au public.

Courte bio

En 1966, Renée Martel commence à se produire seule en spectacle. Elle est déjà une pro lorsqu’elle connaît ses premiers succès, Liverpool et Je vais à Londres.

C’est avec ses mots qu’elle impose coup sur coup deux succès en 1972, Un amour qui ne veut pas mourir et Si on pouvait recommencer. En 1975, Robert Charlebois lui écrit une version de son cru, Cow-girl dorée. En 1977 et 1978, elle anime l’émission Patrick et Renée en compagnie de Patrick Norman. Elle lance C’est mon histoire en 1983 et Authentique au début des années 1990.

De 1994 à 1997, elle anime Country Centre-ville, une émission enregistrée à Moncton.

Country paraît en 1998 et est suivi d’un nouveau spectacle en hommage à Paul Brunelle, Willie Lamothe et Marcel Martel. L’album À mon père, consacré entièrement aux chansons de son père, devient ce que l’artiste croyait être son adieu à la vie artistique. Ironiquement, cet album s’avère le premier de sa longue discographie à être certifié Or.

En mars 2007, Renée Martel reprend ses admirateurs là où elle les avait laissés, neuf ans plus tôt. La chanteuse comprend alors que son retour était attendu et que son public est toujours au rendez-vous. Les quatorze chansons de ce nouvel album, L’héritage, sont le résultat de précieuses rencontres artistiques qui ont mené à la collaboration de Richard Desjardins et Robert Charlebois.

À l’automne 2011, Renée Martel entre en studio pour l’enregistrement de son dernier album, Une femme libre. Richard Séguin, Paul Daraîche, Lynda Lemay, Daniel Lavoie et plusieurs autres y collaborent. En 2012, elle a reçu, au Gala de l’ADISQ, le prix hommage pour ses 60 ans de carrière.

Des billets réguliers et V.I.P. sont en vente au Centre d’histoire La Presqu’île, situé au 431, avenue Saint-Charles à Vaudreuil-Dorion. Un formulaire à cet effet peut être téléchargé dans le site Internet www.chlapresquile.qc.ca/reneemartel.html.

Pour obtenir plus de renseignements : 450 424-5627.

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *