Trois expositions prennent leur envol

 © Daniel Cuellier Suzanne Lavigne invite les Vaudreuil-Soulangeois dans son univers avec son exposition Le voyage imaginaire.
© Daniel Cuellier
Suzanne Lavigne invite les Vaudreuil-Soulangeois dans son univers avec son exposition Le voyage imaginaire.

Maison Trestler

Jeudi soir dernier, trois expositions ont pris leur envol à la maison Trestler. Les œuvres d’Edith Liétar, de Suzanne Lavigne et du Club Photo Vaudreuil-Dorion enjoliveront les murs de l’établissement culturel jusqu’au 7 septembre prochain.

Les Vaudreuil-Soulangeois sont venus en grand nombre aux vernissages des trois nouvelles expositions de la Maison Trestler. Ils ont découvert des artistes talentueux au style personnel.

S’adonnant à la peinture depuis 1992, Suzanne Lavigne s’inspire du style oriental et asiatique pour créer ses tableaux. Elle utilise des techniques mixtes. « Lorsque je commence à créer, je n’ai pas une idée particulière en tête. Je laisse travailler mon subconscient et, petit à petit, le tableau prend forme », précise l’artiste.

Son exposition, Le voyage imaginaire, est inspirée de la nature et la diversité de la vie. Le travail de Suzanne Lavigne est très personnel. Gestuel et proche de l’expressionnisme, avec une certaine filiation avec le mouvement des Automatistes.

 © Daniel Cuellier Edith Liétar a le désir d’emmener l’observateur hors du temps. Chaque toile devient une fenêtre ouverte sur l’imaginaire.
© Daniel Cuellier
Edith Liétar a le désir d’emmener l’observateur hors du temps. Chaque toile devient une fenêtre ouverte sur l’imaginaire.

Matières à réflexion

Avant de se consacrer entièrement à son art, Edith Liétar, née en Belgique, était une styliste de mode. Son cheminement professionnel l’a conduite en Espagne, en France, en Hollande et en Italie.

Maintenant établie au Québec, elle choisit de laisser libre cours à son imagination. Sa peinture est contemporaine, spontanée, teintée de lyrisme et d’optimisme, usant de l’abstrait tout en évoquant le réel.

Le monde en changement, les problèmes environnementaux et l’insouciance de la population devant ce monde qui se dégrade, tels sont les sujets qu’elle veut rappeler dans son exposition Matières à réflexion.

Mais son intérêt pour la mode et le stylisme n’est jamais bien loin. Elle a d’ailleurs peint un vêtement porté par un mannequin lors de son vernissage à la Maison Trestler. L’exposition est un incontournable pour tous les amateurs d’art.

 © Daniel Cuellier Le Club Photo Vaudreuil-Dorion a également lancé son exposition jeudi soir dernier.
© Daniel Cuellier
Le Club Photo Vaudreuil-Dorion a également lancé son exposition jeudi soir dernier.

Des photos à profusion

Enfin, le Club Photo Vaudreuil-Dorion expose également ses créations à l’étage de l’établissement. Plus d’une vingtaine de photographes partagent les moments qu’ils ont su capturer. Que ce soit un coucher de soleil, l’éveil de la nature, une pluie d’automne, un oiseau inattentif dans son habitat naturel… les œuvres du Club Photo Vaudreuil-Dorion sont autant de clins d’œil à des instants saisis sur le vif qu’à des phénomènes tout simplement époustouflants. L’exposition vaut le détour.

Les trois expositions sont en cours jusqu’au dimanche 7 juin prochain. La Maison Trestler est située au 85, chemin de la Commune, à Vaudreuil-Dorion.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *