Se laisser porter par la couleur

MMC Manon Desserres_wb
Les amateurs d’art pourront admirer les œuvres de la Campivallensienne Manon Desserres au Musée régional de Vaudreuil-Soulanges du 14 mars au 19 avril prochain. (Photo Xavier Curnillon)

Le dimanche 22 mars, de 14 h à 16 h, le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges invite la population au vernissage de l’exposition de la pétillante Manon Desserres.

L’exposition États d’âme, qui sera exposée entre les murs du Musée à compter de ce samedi 14 mars, s’inscrit dans le cadre du projet régional TRACE (Traquer la Relève Artistique et Culturelle en Émergence) qui permet à de jeunes artistes de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent de pousser leur cheminement artistique à un niveau supérieur et de s’illustrer dans une région avoisinante de la leur.

Campivallensienne d’adoption depuis trois ans, Manon Desserres a été envoûtée par les divers événements artistiques et les festivals qui mettent en valeur le talent des artistes de la région. Ce ne fut guère difficile pour elle de poursuivre sa création dans ce coin de pays, bordé d’eau et offrant des paysages magnifiques.

L’art et la création font partie intégrale de la vie de Manon, depuis sa tendre enfance. Des études en arts visuels au niveau collégial et par la suite des études universitaires en enseignement des arts plastiques à l’UQAM, ont confirmé que le domaine artistique était sa voie. Actuellement, elle œuvre comme éducatrice spécialisée, parallèlement aux ateliers de création qu’elle donne par l’entremise de son entreprise Les ateliers dans ma bulle.

Un moyen d’expression

Dans ses toiles où dentelles et silhouettes longiformes se côtoient, Manon Desserres utilise une palette de couleurs qui lui est propre et qui appelle au calme. Elle ne cache pas qu’au fil des ans, le besoin de s’exprimer à travers des tableaux devenait essentiel à son équilibre. L’art est bénéfique et lui procure un bien-être indescriptible.

Travaillant avec la peinture acrylique sur toile, intégrant des collages et en jouant avec les couleurs, l’artiste campivallensienne entre dans son imaginaire et transforme le réel. L’utilisation d’un vaporisateur à eau lui permet d’obtenir des coulisses de couleurs et une certaine fluidité. Les coulisses deviennent des traces, des formes aléatoires fort surprenantes.

Choisissant les couleurs selon ses émotions, Manon offre le moment présent. Justement, elle propose de partager l’un de ces moments, le vendredi 27 mars à 13 h 30, lors de l’activité de médiation culturelle qu’elle animera. Présenté en collaboration avec la Ville de Vaudreuil-Dorion, cet atelier donnera aux adultes participants l’occasion de s’exprimer à travers la peinture et d’apprivoiser le médium de prédilection de Manon Desserres, soit la peinture acrylique. Les participants peindront selon une émotion vécue à laquelle une couleur sera associée. Exceptionnellement, cette activité de la série Matinée art de vivre est gratuite.

Il est toutefois nécessaire de réserver sa présence en composant sans frais le 1 877 455-2092, car les places sont limitées. Le Musée régional est situé au 431, avenue Saint-Charles, à Vaudreuil-Dorion.

À propos de TRACE

Pour les artistes, le projet TRACE représente une occasion rêvée pour les artistes de bénéficier d’un encadrement par la commissaire Chantal Séguin, de suivre des formations qui les conduiront à la reconnaissance professionnelle, de côtoyer des travailleurs du milieu culturel et d’obtenir une belle visibilité dans un lieu de diffusion reconnu. Les artistes sélectionnés reçoivent également une bourse à la professionnalisation décernée par le Forum jeunesse de la Vallée-du-Haut-St-Laurent, la CRÉ de la Vallée-du-Haut-St-Laurent et le Ministère de la Culture et des Communications du Québec.

L’édition 2015 en est une complètement féminine. Émilie Lemieux expose ses toiles à la Maison Trestler à Vaudreuil-Dorion, Roxane Bilodeau dévoilera sa poésie et Jeanne Lauzier ses marionnettes au Musée de société des Deux-Rives à Valleyfield, Karine Hébert présente ses lithographies au Complexe Saint-Laurent de La Prairie, et Josiane Desrochers a installé ses céramiques à la Salle Alfred-Langevin située à Huntingdon.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *