Poète à ses heures

Le Vaudreuillois Ney Giraldo a publié son premier recueil de poésie, Échos lyriques, à l’hiver 2014. Son livre connaît déjà un bon succès en France et à l’étranger. © Marie-Maxime Cousineau
Le Vaudreuillois Ney Giraldo a publié son premier recueil de poésie, Échos lyriques, à l’hiver 2014. Son livre connaît déjà un bon succès en France et à l’étranger.
© Marie-Maxime Cousineau

Ney Giraldo et ses échos lyriques

Originaire de Colombie, Ney Giraldo est arrivé au Québec à l’âge de 11 ans. Établi à Vaudreuil-Dorion depuis 2003, il a publié, cet hiver, un premier recueil de poésie très apprécié des lecteurs.

Artiste dans l’âme, Ney Giraldo s’est toujours adonné à une forme d’art. S’il s’est longtemps consacré à la peinture et au dessin, depuis 2011 il s’oriente plutôt vers l’écriture. Aussi a-t-il créé son blogue la même année, y publiant poèmes, réflexions personnelles et philosophiques.

Très rapidement, le blogue de Ney Giraldo attire un nombre grandissant de lecteurs francophones de partout dans le monde. « Brillant! De la philosophie poétique (ou de la poésie philosophique), que du bonheur! J’ai quand même l’impression qu’il ne s’agit que de la partie supérieure de l’iceberg. En dessous, une puissance poétique plus grande ne demande qu’à sortir », a écrit un de ses lecteurs, Claude Revilliod, à propos d’un de ses textes.

En deux ans, son site s’est peuplé de plus de 640 textes et a attiré plus de 387 000 visiteurs. Encouragé par les nombreux commentaires positifs, Ney Giraldo pousse son rêve plus loin et publie un recueil de poèmes. « J’ai toujours aimé la lecture depuis un très jeune âge. La philosophie m’a toujours intéressé : je lisais Socrate, Platon et Pytagore avant même d’entrer au cégep », indique l’auteur. Ney aurait ardemment désiré poursuivre des études en philosophie. Le domaine menant à très peu de débouchés dans le monde du travail, la raison a eu raison du cœur et le jeune homme a choisi d’étudier en soins infirmiers.

Originaire de la Colombie, le poète est arrivé au Québec en 1986, à l’âge de 11 ans. Établi à Vaudreuil-Dorion depuis 2003, il a travaillé un certain temps au CSSS de Vaudreuil-Soulanges. Cependant, sa passion pour la philosophie l’a toujours suivi au fil des ans. Aujourd’hui, celui qui travaille à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal a cumulé assez d’écrits pour les rassembler en un recueil.

Un recueil en trois parties

Voilà maintenant deux mois que le recueil Échos lyriques de Ney Giraldo est vendu en ligne et dans les librairies en France. Il connaît d’ailleurs un bon succès en France et à l’étranger. « Mon recueil est divisé en trois sections. La première parle de ma vie en Colombie, de mon arrivée au Canada et de ma quête identitaire, la deuxième est davantage composée de poèmes à saveur philosophique et se veut parfois une critique sociale, tandis que la dernière ne contient aucune contrainte et rassemble des sujets variés », explique le Vaudreuillois.

Cependant, pour son recueil vendu au Québec, il a choisi de faire paraître une édition différente de celle vendue à l’étranger. « J’ai voulu que les gens de ma région puissent lire une version unique. Cette édition contient 48 poèmes de plus que la version originale », souligne-t-il.

Le recueil Échos lyriques peut être acheté en ligne sur les sites d’Amazon, d’eBay ou en version électronique ebook. Le lancement officiel du livre au Québec se tiendra le samedi 26 avril de 10 h à midi aux Éditions Vaudreuil, situées au 480, boulevard Harwood, à Vaudreuil-Dorion.

« Cet ouvrage est une première expérience. Si tout se déroule bien, j’aimerais faire paraître un recueil de nouvelles contenant des anecdotes fictives ou personnelles, et ce, dès l’année prochaine », assure l’auteur.

Les amateurs de poésie qui désirent lire les compositions de Ney Giraldo peuvent le faire sur son blogue, au www.reflecritiques.com, ou pourront se procurer son livre en ligne ou lors de son lancement officiel.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Informez-vous
PUBLICITÉ