Piano Caméléons à la maison Trestler

Le spectacle Piano Caméléons s’avère le premier de la série de concerts d’été de la maison Trestler. (Photothèque)
Le spectacle Piano Caméléons s’avère le premier de la série de concerts d’été de la maison Trestler. (Photothèque)

Le mercredi 8 juillet à 20 h aura lieu le premier concert d’été à la maison Trestler, lieu par excellence où découvrir les talents d’ici et d’ailleurs.

Ainsi, deux grands pianistes et deux pianos à queue, nez-à nez, feront savourer un délicieux moment musical au public.

Les musiciens feront voyager, rêver et partager des expériences uniques sous la lueur vacillante et mystérieuse des luminaires.

Le spectacle à saveur classique mais aux couleurs jazz Piano Caméléons met en vedette John Roney et Matt Hershowitz et est même parrainé par le grand Oliver Jones.

Originaire de Toronto, le pianiste John Roney vit maintenant à Montréal, où il partage son temps entre la composition, l’enseignement et une carrière d’interprète sur la scène jazz internationale. Compositeur, pianiste à la fois jazz et classique, sa polyvalence recèle une maîtrise d’une étonnante pluralité de compétences et de sensibilité artistique. Il a eu l’occasion de jouer avec plusieurs grands noms de la scène jazz locale, ces collaborations l’ont amené à jouer à travers le Canada, en Europe, au Moyen-Orient et à participer à de nombreux enregistrements pour CBC/Radio-Canada, Global Television et autres prestigieuses chaînes.

Pour sa part, Matt Hershowitz, un artiste Montréalais polyvalent, apporte une voix unique et personnelle à chacun des styles musicaux qu’il fait découvrir. Il s’est produit en concert partout dans le monde, dont au prestigieux Carnegie Hall de New York, au Festival international de jazz de Montréal, et lors de plusieurs festivals européens. En tant que compositeur, Matt a reçu de nombreuses commandes de compositions, en 2012, il a joué son Concerto Grosso avec The Knights à Central Park, performance qui a reçu une critique enthousiaste dans le New York Times.

Dans le domaine de la musique classique, son enregistrement du Concerto no. 2 en si majeur de Glazunov avec I Musici de Montréal pour les disques Chandos a été cité par le journal Strad comme étant « le meilleur enregistrement de cette œuvre sur disque. »

En effet, le public peut assister au spectacle de ces grands pianistes dans notre belle région. Pour obtenir plus de détails sur la programmation des concerts d’été ou se procurer des billets, rendez-vous au trestler.qc.ca

 

 

 

 

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *