Mission: revitaliser les tunnels

La seconde phase du projet Le souffle de ma communauté est lancée. Les neuf artistes en charge du projet ont déjà entamé les premières étapes. 

En effet, la deuxième phase viendra s’ajouter aux visages peints sur la rue Valois, à l’angle de l’avenue Saint-Charles à Vaudreuil-Dorion. Les tunnels pour piétons et cyclistes à cet endroit ont déjà subi une cure de rajeunissement, mais des bulles 2D y seront installées en permanence cet été. Monica Brinkman, reconnue pour son engagement dans la communauté, en est l’instigatrice. Pour elle, le projet se veut un clin d’œil à un enfant qui souffle des bulles, mais ici, ce sont les bulles de la communauté et de ses histoires qui s’étaleront sur les murs des tunnels. Le concept suit également l’idée de base de revitalisation du secteur Dorion. D’ailleurs, une quinzaine de survivants de l’accident de train survenu en octobre 1966 ont contribué au projet à la suite de la commémoration. Ils ont créé quelques bulles, sur lesquelles ils ont apposé des papillons pour chaque personne y ayant perdu la vie.
Ainsi, pour toutes les familles touchées par cette tragédie, ces bulles commémoratives durables sont gage de souvenirs. Ces gens et cette histoire ne tomberont jamais dans l’oubli.

D’autres activités

Dans les écoles, les centres d’hébergement, les organismes, les activités familiales cet été, des citoyens sont invités à contribuer eux aussi à la fabrication de bulles. Ces œuvres créées dans divers médiums regrouperont différents sujets qui tous ensemble formeront l’identité de notre communauté et de ses aspirations.
Les rencontres avec le public seront animées par Roxane Bilodeau, Jean-Noël Bilodeau, Lucie Bisson, Sonia Haberstich, John McRae, Céline Poirier, Deirdre Potash etTina Struthers. Chaque artiste et son groupe devront créer quatre bulles. En tout, ce sont près de 40 œuvres circulaires qui orneront les tunnels.

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *