L’exposition vedette de l’été

 Le vernissage de l’exposition a attiré bon nombre d’adeptes, jeunes et moins jeunes. (Photo Myriam Delisle)
Le vernissage de l’exposition a attiré bon nombre d’adeptes, jeunes et moins jeunes. (Photo Myriam Delisle)

Hydroplane : la science derrière la machine

Le Musée de société des Deux-Rives (MUSO) a lancé son exposition sur la plus grande vedette campivallensienne, l’hydroplane. Elle se tiendra jusqu’au 17 novembre.

Afin de souligner le 75e anniversaire des Régates de Valleyfield, le MUSO propose une exposition découverte sur cette machine qui confond la logique de fonctionnement des avions et des bateaux. Entre l’eau et l’air se trouve l’hydroplane. Ce bolide à la composition unique exige un grand souci de fabrication, de maniement et de coordination.

Mettant en vedette la machine et ses composantes, cette exposition mettra au défi les connaissances des mordus et permettra aux néophytes de découvrir un univers fascinant et complexe. Elle répondra également à toutes les interrogations du public. Quel moteur faut-il pour que ça fonctionne? Pourquoi l’embarcation tourne toujours à gauche? Comment le pilote parvient-il à gérer son bolide afin de réduire les risques d’envolées? Comment atteint-il la vitesse de pointe? Comment on se sent assis à la place du pilote?

Exposition de sens et d’expérimentations, Hydroplane : la science derrière la machine démystifiera tout de ce sport extrême.

Bien entourée

Pour réaliser cette exposition à saveur locale, l’équipe du MUSO s’est entourée de deux passionnés d’hydroplanes : Jean-Philippe Poulin et Martin Rochon. Alors que le premier capte des images vidéo des courses depuis de nombreuses années, le deuxième pilote ces engins de course. « Leur expertise donne tout un sens à l’exposition, en favorisant la compréhension de l’ensemble des composantes qui entoure la conduite de ce bolide, et ce, de manière concrète et intelligible », précise Mathieu Tremblay, responsable des collections et des expositions du musée.

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *