Les héros du Chêne-Bleu

Les classes de François Montpetit se sont démarquées au Concours héros. Les grands gagnants sont Bonnie-Sylvie Rwemalika, Émilie-Anne Gagnon-Tremblay et Marc-Olivier Pilon. Gabriella Morin a également obtenu une mention d’honneur pour son travail exceptionnel. (Photo : Marie-Maxime Cousineau)
Les classes de François Montpetit se sont démarquées au Concours héros. Les grands gagnants sont Bonnie-Sylvie Rwemalika, Émilie-Anne Gagnon-Tremblay et Marc-Olivier Pilon. Gabriella Morin a également obtenu une mention d’honneur pour son travail exceptionnel. (Photo : Marie-Maxime Cousineau)

Concours de la FAE

Lundi, des représentants de la Fédération Autonome de l’Enseignement et de ses syndicats affiliés ont remis des prix et des certificats à 89 élèves de 3e secondaire du Chêne-Bleu pour s’être démarqués lors du concours Héros.

La production massive de biens matériels et l’exploitation industrielle des forêts, des rivières et des terres et la pollution qui en résulte menaçant l’environnement déjà fragile, la Fédération Autonome de l’Enseignement (FAE) a décidé, en 2008, de créer le mouvement Héros. Rassemblant des enseignants et des élèves voulant jouer un rôle actif dans la société, ledit mouvement adhère aux valeurs de l’humanité, de l’écocitoyenneté, du respect, de l’ouverture et de la solidarité (HÉROS).

Chaque année, ce mouvement lance un concours invitant les élèves d’écoles primaires et secondaires à faire une action dans leur milieu afin de bâtir une société valorisant l’émancipation de chaque être humain et le respect de l’environnement.

Cette année, le thème du concours était la protection de l’eau. Pour participer, les élèves devaient soumettre un projet individuel, un projet de classe ou encore un projet d’école.

Ainsi, François Montpetit, enseignant de français en 3e secondaire au Chêne-Bleu, a mis sur pied un projet auquel ont participé ses 89 élèves. Ces derniers ont créé un texte poétique touchant et portant sur l’eau, thème du concours. Puis, les élèves ont choisi une image liée au poème et conçu un calligramme, un poème dont la disposition graphique sur la page forme un dessin.

Parmi les 75 classes rassemblant 1875 élèves, les groupes de François Montpetit se sont distingués. Lundi matin, les 89 élèves participants ont tous reçu un certificat. François Montpetit et son école ont également reçu trois bannières à l’effigie du concours, de même qu’un prix en argent.

À l’occasion de la remise officielle des prix, étaient présents des membres de la direction du Chêne-Bleu, dont le directeur, Patrick Maisonneuve, la présidente de la Commission scolaire des Trois-Lacs, Diane Schetagne, le responsable local en environnement, Stéphane Mercier, ainsi qu’un représentant de la FAE.

Les grands gagnants du concours sont Émilie-Anne Gagnon-Tremblay, Bonnie-Sylvie Rwemalika et Marc-Olivier Pilon. François Montpetit a également souligné le travail de Gabriella Morin, pour son émouvant poème intitulé Une goutte d’eau dans l’océan.

L’environnement au cœur des préoccupations

La direction de l’école secondaire du Chêne-Bleu de Pincourt s’efforce de conscientiser ses élèves à la protection de l’environnement. « Nous favorisons l’utilisation de bouteilles d’eau réutilisables, et nous sommes fiers de posséder une cafétéria verte qui ne contient aucune vaisselle jetable », a précisé le directeur de l’école, Patrick Maisonneuve.

François Montpetit a rappelé la devise de l’école à ses élèves. « Effort et rigueur font la réussite, et vous l’avez bien démontré », a-t-il fièrement ajouté à leur intention.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *