Le musée se démarque!

Nancy Lépine, conseillère pédagogique en arts à la CSTL, Chantal Séguin, responsable des Services éducatifs du musée, et Nadine Francoeur, directrice des Services éducatifs à la CSTL, étaient fières de présenter le tout nouveau tableau intelligent.  ©  Marie-Maxime Cousineau
Nancy Lépine, conseillère pédagogique en arts à la CSTL, Chantal Séguin, responsable des Services éducatifs du musée, et Nadine Francoeur, directrice des Services éducatifs à la CSTL, étaient fières de présenter le tout nouveau tableau intelligent.
© Marie-Maxime Cousineau

Un nouvel outil scolaire

Le monde de l’éducation a connu une évolution fulgurante au cours de la dernière décennie, intégrant de plus en plus les technologies dans les écoles. Le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges, en tant que lieu de conservation, mais également d’instruction, a choisi de suitvre cette vague.

Les personnes ayant visité le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges le savent : le musée était autrefois l’ancienne école Saint-Michel, un établissement d’enseignement accueillant les garçons de Vaudreuil. Aussi, si le visiteur monte au troisième étage de ce bâtiment ancestral, il aura tout le loisir de découvrir une charmante salle de classe d’autrefois. De rustiques pupitres de bois datant de 1859 sont alignés devant le bureau du professeur, qui fait face à ses élèves. Derrière le bureau du professeur, un tableau sur lequel on écrit avec de la craie, d’ailleurs appelé à disparaître dans les écoles actuelles.

Ce coup d’œil sur notre histoire nous transporte un siècle plus tôt. Si cette pièce a tout d’une ancienne classe, elle renferme cependant un secret.

Devant un groupe de jeunes élèves assis derrière ces pupitres à l’air vieillot, Chantal Séguin, responsable des Services éducatifs du musée, se place près du tableau d’ardoise. Soudain, d’un geste quasi théâtral, elle le fait coulisser vers la gauche, dévoilant un tableau qui, lui, n’a rien d’antique.

En effet, en octobre dernier, le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges a fait une toute nouvelle acquisition dont son personnel n’est pas peu fier : un tableau intelligent. Immanquablement, les jeunes ont les yeux grands ouverts… Ils se sont laissé prendre au jeu.

Le tableau blanc affiche le contenu d’un ordinateur qu’on peut contrôler, à même l’écran, à l’aide d’un crayon-souris, ou même avec les doigts pour certains. Très utile en situation d’apprentissage, cette technologie est devenue un incontournable dans le monde de l’éducation.

« Le tableau interactif est un élément positif à avoir dans un musée. L’équipe des Services éducatifs du musée peut ainsi donner des ateliers connectés à la réalité que vivent les jeunes, souligne Nadine Francoeur, directrice des Services éducatifs de la Commission scolaire des Trois-Lacs. Le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges se démarque par son souci de mettre sur pied des expositions qui sont directement en lien avec le Programme de formation de l’école québécoise, en particulier le volet Univers social. »

En effet, chaque semaine, l’équipe du musée rend visite aux élèves des commissions scolaires des Trois-Lacs, Lester B. Pearson, de la Vallée-des-Tisserands et Marguerite-Bourgeoys, de même que d’écoles privées. De plus, tous les jours, l’établissement reçoit la visite d’au moins un groupe de jeunes, sinon plus.

« Grâce au tableau intelligent, nous projetons des photos anciennes et des photos récentes et nous donnons des ateliers disciplinaires. D’ailleurs, la présence de l’ancien et du moderne dans la même pièce présente un contraste très intéressant, et les jeunes réalisent toute l’évolution survenue depuis plus d’un siècle », indique Chantal Séguin.

Si le tableau interactif commence à faire son entrée dans les musées d’Europe, il en va autrement au Québec. Rares sont en effet les musées québécois qui possèdent un tableau éducatif. Le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges figure donc parmi les pionniers de la province.

Notons que cette acquisition a été rendue possible grâce à une collaboration entre le ministère de la Culture et des Communications, la MRC de Vaudreuil-Soulanges, la Ville de Vaudreuil-Dorion et la Commission scolaire des Trois-Lacs.

Francine St-Denis de la Boîte Lumineuse et Richard Beaumier de la Fondation Richelieu des Trois-lacs remettent le prix coup de coeur du musée à Jade Lord-Préfontaine.
Francine St-Denis de la Boîte Lumineuse et Richard Beaumier de la Fondation Richelieu des Trois-lacs remettent le prix coup de coeur du musée à Jade Lord-Préfontaine.

Artistes en herbe

Par ailleurs, plus de 400 Vaudreuil-Soulangeois étaient de passage au musée ce dimanche pour les vernissages de l’exposition Silence, on crée! Pour une 13e année consécutive, le musée a collaboré avec la Commission scolaire des Trois-Lacs pour permettre à des élèves de réaliser une œuvre à être exposée dans l’établissement.

Cette année, la thématique abordée était le cinéma. Au total, 3400 élèves de 20 écoles de la Commission scolaire des Trois-Lacs, dont les écoles secondaires de la Cité-des-Jeunes et Soulanges, ont participé au projet. Chaque groupe devait sélectionner la meilleure œuvre parmi celles réalisées et l’envoyer au musée.

Aussi, un jury constitué de Johanne Pépin et Michel Sauvé, tous deux artistes peintres de la région, et de Pierre Séguin, galeriste, a sélectionné trois finalistes par niveau scolaire, de la maternelle à la cinquième secondaire. Les gagnants ont reçu une médaille et un prix.

Par ailleurs, l’équipe du musée en a profité pour souligner le travail assidu de Michel Morissette, responsable des expositions historiques et ethnologiques : Silence, on crée! est la 300e exposition qu’il a mise sur pied.

Les intéressés ont jusqu’au 9 mars prochain pour admirer les œuvres des élèves au Musée régional de Vaudreuil-Soulanges. Par la suite, les œuvres gagnantes prendront le chemin du centre administratif de la Commission scolaire des Trois-Lacs, où elles seront exposées.

La Fondation Richelieu des Trois Lacs a contribué fiancièrement à l'exposition Silence, on crée!
La Fondation Richelieu des Trois Lacs a contribué fiancièrement à l’exposition Silence, on crée!

Éclairer le passé

Enfin, dimanche marquait aussi le coup d’envoi d’une toute nouvelle exposition au musée, Éclaire ma lanterne. Conçue par Michel Morissette, elle rassemble près de 70 objets tirés de la collection du musée et relate l’évolution des procédés d’éclairage.

L’exposition, présentée au musée il y a plus de 30 ans, connaît cependant des modifications. « L’arrivée d’Internet facilite grandement la recherche. Avec le nom d’une compagnie inscrite sur la lampe, nous pouvons obtenir beaucoup d’informations! J’ai même découvert que certaines lampes étaient mal identifiées, par exemple cette lampe à pompe, qui présente un fonctionnement impressionnant! » s’enthousiasme Michel Morissette.

Éclaire ma lanterne est présentée jusqu’au 21 décembre prochain. Pour obtenir de l’information sur les activités ou les expositions du musée, on consulte le site Internet au www.mrvs.qc.ca ou l’on compose le 450 455-2092. Le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges est situé au 431, avenue Saint-Charles, à Vaudreuil-Dorion.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Calendrier des Fêtes
25 et 26 décembre
27 et 29 décembre
27 et 29 décembre
Fermé
Fermé
Horaire régulier
Voir l'horaire complet
PUBLICITÉ