La Dame de Knox : un 10e roman pour Sonia Alain

 

 

Sonia Alain, une écrivaine Lazaroise, vient de publier son 10e roman qui se veut le premier tome d’une série de trois intitulés La Dame de Knox.  

Le tome 1, appelé Le masque, sera suivi des deux autres suites au cours de l’année, en plus du quatrième tome de Les gardiens des portes qu’elle termine actuellement. Le tome 1, d’une certaine façon, existait en grande partie, mais l’auteure y a ajouté une centaine de pages ce qui en fait un roman renouvelé.

L’histoire se situe en l’an 1335, le roi d’Angleterre revendique la couronne de France, ce qui plonge les deux pays dans une guerre sans pitié. Joffrey de Knox, un puissant guerrier de Bretagne, décide dès lors de s’allier à l’Angleterre, y voyant une occasion d’étendre son territoire et de s’enrichir davantage.

Comme son père avant lui, il convoite surtout les terres du Sud qui appartiennent au seigneur de Vallière. Pour parvenir à ses fins, Joffrey décide qu’il est temps de réclamer son dû à la veuve de Vallière : la main de sa fille cadette. Or, la famille de Vallière n’a jamais été mise au courant d’une telle promesse de mariage, et pourtant…

Joffrey croit y gagner. Celui-ci ignore cependant qu’Anne de Vallière est une jeune femme énergique et déterminée qui n’hésitera pas à se dresser courageusement sur son chemin… Elle s’efforcera dès lors de percer le mystère de cet époux qui lui a été imposé, car malgré les colères et la brutalité de Joffrey, elle devine chez celui-ci une personnalité complexe, où la dureté masque des blessures profondes. Arrivera-t-elle toutefois à fissurer la cuirasse de ce guerrier redoutable ?

Démarche

À la base, Sonia Alain est une amante de l’histoire avec un grand H.   « Mes romans sont souvent des voyages dans le temps sans la lourdeur des livres d’histoire. Mais peu importe que cela soit érotique, historique ou fantastique, le noyau est la romance. Je fais vivre beaucoup d’émotions aux lecteurs et je joue beaucoup sur le psychologique », explique-t-elle.  Érotique ? « Lorsque j’ai écrit ce thriller, Annabel et Max, une commande de mon éditeur, je suis sortie de ma zone de confort. Cela a été tout un défi », raconte-t-elle.

Et pour le reste ? « Je joue beaucoup avec  le mythe, les légendes et le côté historique, notamment dans Les gardiens des portes, mentionne Sonia Alain. Je ne me contente pas d’un genre seulement, dit-elle. « Je fais beaucoup de recherche, cela m’aide à cantonner mon histoire et ces recherches me donnent toujours de nouvelles idées

Sonia Alain, a commencé à écrire en 2009. Son premier roman a été une réussite au point où, en Le masque du gerfaut a été parmi les finalistes pour le prix du premier roman francophone lors du Festival de Chambéry-Savoie en France. Belle façon de démarrer une carrière.

Et quel est le prochain roman qu’elle écrira. « Ce sera un dérivé de Annabel et Max afin que je puisse effectuer une cassure définitive avec ce genre », révèle Sonia Alain.

Sonia Alain est aussi conférencière et elle aborde des sujets touchant le Moyen âge, l’époque romaine et l’Empress of Ireland, qui a servi de toile de fond pour le premier tome de son roman D’amour et de haine.

On peut trouver ses ouvrages dans toutes les bonnes librairies ou les commander en ligne.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu veux être le premier
à lire la nouvelle?

 

Je veux recevoir mes nouvelles à

RESTEZ INFORMÉ! Suivez VIVA média sur les réseaux sociaux.

Merci de nous suivre