La capoeira, du Brésil à Vaudreuil-Soulanges

La tradition se poursuit

Le 30 juin, Élyse Goupil, professeur au Centro Cultural Capoeira Baiana Vaudreuil-Soulanges, et trois de ses élèves s’envoleront pour un voyage culturel au Brésil.

La Capoeira est une danse martiale qui puise ses racines au Brésil. Développé il y a plus de 400 ans par les esclaves africains, cet art martial leur servant de moyen de défense est également inspiré par les cultures portugaises et amérindiennes du Brésil. Cette tradition rassemble plusieurs activités, entre autres la lutte, la danse, la pratique d’instruments de musique, le chant et l’acrobatie.

Le Centro Cultural Capoeira Baiana a été fondé en 2006 par le professor Careca au Brésil, la mission première étant de transmettre l’art de la capoeira. Aujourd’hui, on trouve des écoles dans plusieurs endroits de la planète, notamment en Espagne, en Norvège, au Portugal, en Italie, en Martinique, et dans Vaudreuil-Soulanges!

En effet, après avoir suivi les enseignements du professeur Careca, Élyse Goupil ouvre son centre culturel de capoeira dans la région et donne des cours autant aux adultes qu’aux enfants.

Tous les deux ans, depuis 13 ans, Élyse Goupil s’évade au Brésil afin de faire grandir la capoeira en elle ainsi que dans la région de Vaudreuil-Soulanges. Accompagnée de trois de ses élèves, elle participera à des entraînements et assistera à des cérémonies traditionnelles. Élyse a pour but de faire honneur le plus possible à la tradition de capoeira qu’elle enseigne et d’aborder les origines de cette pratique dans ses cours.

Lors de ce voyage, elle ira à la cueillette de données culturelles, de conversations, d’entraînements plus complexes et de plus haut niveau et tentera de mieux comprendre l’évolution de la capoeira au Brésil. Ces voyages, toujours très formateurs, permettent à l’enseignante d’intégrer et de transcender les techniques physiques, tant en ce qui concerne les mouvements martiaux que le style et la façon de bouger. C’est aussi souvent le moment où le professeur Careca décide si elle peut passer au niveau suivant.

Au cours de leur voyage, Élyse et ses trois élèves auront la chance de participer à la « formatura » de leur professeur qui deviendra « contra mestre » de capoeira, l’avant-dernier niveau. Cette cérémonie se déroulera dans la plus ancienne académie de capoeira au monde. Le groupe rencontrera également les jeunes du quartier Liberdade de Sao Salvador, le quartier le plus afro-brésilien de l’état de Bahia. Puis, il visitera les lieux d’origine de la capoeira et les académies des maîtres les plus connus.

Le groupe reviendra le 17 juillet la tête remplie de souvenirs et ses techniques de capoeira affinées. Pour plus de renseignements sur le Centro Cultural Baiana Vaudreuil-Soulanges, on visite le www.capoeira-vaudreuil-soulanges.com.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *