Fallu: un bon troisième dans la mire

En vue de son passage à Vaudreuil-Dorion le 1er avril, Stéphane Fallu a pris quelques minutes de son horaire chargé de papa, d’animateur et d’humoriste pour s’entretenir avec VIVA. 

Il y a plus d’une douzaine d’années, Stéphane Fallu animait les soirées d’humour Chez Maurice. Alors étiquetté d’éternel adolescent, il en a fait du chemin, depuis cette époque qu’il chérit toujours. « C’était une belle folie, le monde embarquait, j’ai beaucoup aimé ça », se souvient Stéphane. Le public qui le suivait pourra-t-il retrouver le même style d’humour? Tout à fait. « Je suis le même humoriste, mais c’est sûr que l’eau a coulé sous le pont, il y a plus de structure, plus de maturité. C’est un peu moins cabotin, et enfantin, mais ça reste le bon vieux Fallu qui ne fait pas la morale. »
Ainsi, Bon deuxième fera rire le public de la région en abordant plusieurs thèmes de la société actuelle. Ses passions, les conventions, la quête de performance, la peur et plus encore. Et le tout sera parsemé de changements de rythme et de musique. « Un peu comme à l’époque, j’aime qu’il y ait de la musique, j’aime beaucoup varier. Il y a aussi un numéro où je ne parle pas fort et je me déplace… » De plus, ceux qui le connaissent retrouveront son côté improvisateur, qui n’hésite jamais à prendre le dessus de temps à autre.

Un excellent troisième

Fallu a peut-être attendu dix ans entre ses deux premiers spectacles, mais son public peut se rassurer: un troisième verra le jour incessamment. « Je suis déjà en écriture, je suis même pas mal avancé. On attendra pas aussi longtemps avant de présenter le prochain », annonce celui qui commencera la phase de rodage cet été. « Le prochain show, je vais essayer d’aller plus loin que l’anecdote, plus loin sur des pistes de réflexion. Se poser des questions, ça fait du bien, il faut le faire un peu plus en humour », décrit-il.

Fallu à la rescousse

Après deux ans à animer Animal cherche compagnie, Stéphane s’est fait proposer l’animation du projet de documentaire qui présente la réalité des refuges, Refuge animal. « On avait des animaux qui venaient de refuges, on racontait leur histoire et ça intéressait les gens, savoir d’où ils venaient, pourquoi ce chien-là était comme ça… », explique l’animateur.
Le 17 avril, l’émission revient sur le réseau TVA. Si la première saison s’est bien déroulée et a été agréable, la deuxième offrira tout autant de bons épisodes, selon lui. « On dirait qu’il y a encore plus de cas, plus d’histoires. Ce sera très intéressant, je suis content. »
Mais travailler avec les animaux peut parfois être déchirant. Lorsqu’il doit dire adieu à un chien qu’il a appris à connaître et qu’il a vu évoluer par exemple. « Cette année encore, vous allez voir dans l’émission, il y a deux ou trois fois où je me suis dit…. ouin! Mais quand l’animal s’en va avec une famille et tu sais qu’il va être bien, la job est faite. »
Et même s’il a appris plusieurs techniques d’approche pour les animaux agressifs et stressés, Fallu raconte qu’il lui est arrivé d’oublier tous ces trucs. « Ce qui est très drôle c’est que quand j’ai fini la saison, je me suis approché d’un petit chien, j’ai fait tout ce qu’il ne fallait pas faire et je me suis fait snapper », lance-t-il en riant.
un horaire chargé
Pour le moment, en plus de la tournée Bon deuxième et de Refuge animal, Stéphane anime des galas Comédie star, qui mettent en vedette des grands noms de l’humour qui présentent des numéros de leur prochain spectacle. « Je retrouve un peu mon côté Saint-Lazare en animant. C’est une autre énergie, tu y vas pour mettre la table, t’amuser, tu veux que le public suive, j’adore ça!»

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *