En route vers le Défilé Mozaïk

Le décompte est lancé. Le Défilé Mozaïk qui éblouira la foule à Vaudreuil-Dorion le 23 juin approche à grands pas. Pour mieux l’apprécier et comprendre la démarche artistique derrière les costumes et éléments de décor, VIVA média vous présente une brève description des tableaux de cette 7e édition. Cette chronique se retrouvera dans chaque édition des journaux L’Étoile et Première Édition, jusqu’au défilé!

 Toujours très engagé dans sa communauté, l’artiste John McRae participe une fois de plus au défilé. Cette année, il a été jumelé au groupe du Chœur Classique Vaudreuil-Soulanges qui lui aussi a déjà vécu l’expérience. Le conte qui les a inspirés met en lumière l’histoire de Catherine, le fantôme qui hante la maison Trestler.

Aujourd’hui classée monument historique, la maison abrite toujours un de ses anciens occupants…En effet, l’esprit de Catherine, une des filles de Jean Joseph Trestler, n’aurait jamais quitté les lieux! Déshéritée et chassée de la maison après avoir préféré un des commis de son père au riche prétendant auquel elle était promise, la jeune femme a poursuivi le patriarche en justice. Toujours en furie, le fantôme de Catherine apparaît sous la forme d’une silhouette floue et fait entendre ses pas dans les corridors. On raconte également qu’une pierre se serait détachée d’une cheminée alors qu’un client proposait à Catherine de manifester sa présence!

Ainsi, les éléments visuels de ce tableau comporteront des costumes de fantôme, des chapeaux hauts de forme, des capes, des bustiers, des lanternes, des chandelles… La trentaine de participants portera majoritairement du noir et du blanc, rappelant l’époque d’origine de la maison Trestler, soit le début des années 1800. Et ils déambuleront en interprétant les plus belles chansons de Félix Leclerc.

Le retour du Zèbre

Emblème de l’organisme le Zèbre Rouge, l’animal revient cette année, ce qui fera sans doute le bonheur des tout petits. En effet, l’organisme, accompagné du Club Rotary Hudson et Saint-Lazare, rendra vivante la légende de la Chasse-galerie.

Celle-ci raconte l’histoire de bûcherons travaillant dans un chantier de l’Outaouais dans les années 1850. Le soir du 31 décembre, ces bûcherons se préparaient à fêter le début de la nouvelle année, avec une petite tournée de rhum, par une nuit glaciale. Baptiste proposa d’aller voir son amoureuse, Lise, qui habitait Lavaltrie! Pour pouvoir voyager dans la nuit et être de retour le lendemain matin, il fallait courir la chasse-galerie, soit faire un pacte avec le diable. Huit hommes firent serment avec le diable et purent ensuite s’élever dans les airs afin d’aller rejoindre leur parenté! En revenant, leur canot tomba dans les branches d’un gros pin, sauvant ainsi la vie des chanceux travailleurs.

L’artiste qui chapeaute le tableau, Monica Brinkman, cumule les chemises à carreaux depuis un bon moment déjà, prête à confectionner des costumes de bucherons. Des tuques, de la fourrure, des vélos volants et des canots défileront également les rues de Vaudreuil-Dorion. Et le zèbre aussi sera décoré. Il se transformera en diable pour la soirée, orné de cellophane rouge et de lumières rouges. De plus, le zèbre géant sera tiré par nul autre que le député Peter Schiefke!

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *