Elinor Frey en visite à la maison Trestler

Le mercredi 2 août à 20 h, la maison Trestler accueillera l’extraordinaire violoncelliste, Elinor Frey, qui sera accompagnée par le claveciniste italien, Lorenzo Ghielmi.

Elinor Frey, fascinée par les origines du violoncelle et par le processus créatif de musiques nouvelles, joue aussi bien des instruments d’époque que des instruments modernes. Elle a, entre autres, bénéficié d’un US-Italy Fulbright Fellowship au cours duquel elle a étudié le violoncelle baroque avec Paolo Beschi à Côme ainsi que de bourses du SSHRC et du Conseil des Arts du Canada au titre de ses travaux sur la musique italienne, tant baroque que moderne, pour violoncelle solo.
Elle s’est produite en concert avec l’Ensemble Caprice, Tafelmusik, The Society for New Music, Les Idées Heureuses, Arion, Theatre of Early Music, ainsi que Pallade Musica.
Elle a également joué des concertos, des récitals et donné des cours de maîtrise dans le monde entier. Ses deux albums baroques, Berlin Sonatas et La voce del violoncello ont reçu des critiques très élogieuses. Le titre de son premier album, Dialoghi, sorti chez Yarlung Records en 2008, est emprunté à la pièce pour violoncelle seul que le compositeur Steven Stucky lui a dédiée. Ayant obtenu son doctorat en musique de l’université McGill en 2008, Elinor Frey est également diplômée du Mannes College of Music et de la Juilliard School.

En bonne compagnie

Lorenzo Ghielmi, pour sa part, a consacré de nombreuses années à l’étude et l’interprétation de la musique de la Renaissance et du Baroque comme organiste, claveciniste et chef d’orchestre. Il donne des concerts enEurope, au Japon et en Amérique, et il a fait de nombreux enregistrements pour la radio et sur disque. Ses enregistrements de Bruhns, Bach, ses concertos de Handel et de Haydn pour orgue et orchestre ont obtenu le Diapason d’or. Il enseigne l’orgue, le clavecin et la musique d’ensemble à la Civica Scuola di Musica di Milano, à l’Istituto di Musica Antica. Il est par ailleurs titulaire de l’orgue Ahrend de la basilique San Simpliciano, Milan, où il a donné l’intégrale des œuvres pour orgue de Jean-Sébastien Bach. Il a siégé sur de nombreux jurys de concours internationaux d’orgue et a supervisé la construction de plusieurs orgues modernes, y compris le monumental instrument dans la cathédrale de Tokyo. Lorenzo Ghielmi dirige également l’ensemble La Divina Armonia.

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *