Des élèves se mobilisent pour la Terre

 © Jessica Leblanc Des élèves de 4e et 5e années de l’école Harwood à Vaudreuil-Dorion ont conçu 200 mobiles en origamis pour souligner le Jour de la Terre.
© Jessica Leblanc
Des élèves de 4e et 5e années de l’école Harwood à Vaudreuil-Dorion ont conçu 200 mobiles en origamis pour souligner le Jour de la Terre.

Exposition de mobiles à la bibliothèque

La bibliothèque de Vaudreuil-Dorion est l’hôte d’une exposition unique en son genre dans le cadre du Jour de la Terre. Des élèves de l’école Harwood ont conçu 200 mobiles pour l’occasion.

En pénétrant dans la bibliothèque, impossible de ne pas remarquer l’impressionnante guirlande de mobiles au plafond. Des centaines d’espèces animales et végétales composées de 2400 pièces d’origamis surplombent l’allée centrale de ce temple de la lecture vaudreuillois. Le concept de cette œuvre d’art est le fruit de l’imagination de l’artiste Tina Struthers, costumière de théâtre. Intitulé La Planète en mouvement, le projet de cette artiste d’origine sud-africaine a pour but de sensibiliser les jeunes à leur environnement.

Ainsi, après avoir soumis son concept à la Ville de Vaudreuil-Dorion, Tina Struthers s’est rendue à l’école primaire Harwood pour solliciter la participation des élèves. Quelque 100 jeunes devaient d’abord y prendre part, mais ce nombre a rapidement doublé. En effet, 200 élèves de 4e et 5e secondaire ont travaillé sur leur mobile pendant plus de deux mois. Le vendredi 18 avril, les petits artistes ont constaté l’ampleur de leur œuvre lors de son installation à la bibliothèque. L’initiatrice du projet s’est enthousiasmée de la réaction des enfants. « Les jeunes étaient tous émerveillés de voir le résultat final de leur travail. Ce projet leur a permis de réaliser que plusieurs animaux de leur environnement ne seront plus sur cette planète d’ici quelques années », raconte l’artiste qui s’est établie à Vaudreuil-Dorion il y a quelques années.

La population est d’ailleurs conviée à la bibliothèque de la Ville pour admirer cette œuvre des élèves de l’école Harwood jusqu’au 8 mai. Pourquoi ne pas en profiter pour choisir un livre qui traite de la Terre et de l’environnement et d’en faire la lecture avec les enfants? Une belle occasion de joindre l’utile à l’agréable.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *