Alexandre Da Costa s’arrêtera à Vaudreuil-Dorion

Le 12 juillet, la maison Trestler accueillera nul autre qu’Alexandre Da Costa, violoniste dont la réputation n’est plus à faire.

Né à Montréal, il a démontré très jeune, un intérêt hors du commun pour le violon et le piano. Il donna ses premiers concerts à l’âge de neuf ans avec cette étonnante particularité d’exceller avec autant de virtuosité et de musicalité sur les deux instruments, ce qui lui a valu une reconnaissance comme prodige de la musique. Sa carrière en tant que violoniste soliste s’amorce grâce à l’encouragement de Charles Dutoit et il fut rapidement propulsé sur la scène comme soliste avec orchestre et en récital.
En 1998, il a obtenu une Maîtrise en Violon, un Premier Prix Concours au Conservatoire de Musique du Québec et un Baccalauréat spécialisé en Interprétation Piano à l’Université de Montréal. Suite à la recommandation de se vouer à un seul instrument, il a choisi le violon et a poursuivi ses études à l’Escuela Superior de Música Reina Sofía à Madrid auprès de son mentor Zakhar Bron.
Il cumule de nombreux prix dont, le Prix de la Fondation Sylva Gelber, le prêt du Stradivarius Baumgartner 1689 décerné par le Conseil des Arts du Canada, le prestigieux Prix Virginia-Parker et autres nombreux premiers prix nationaux et internationaux, dont le Concours International de Violon Pablo Sarasate. Alexandre Da Costa a donné près de deux mille concerts & récitals en tant que soliste en Amérique du Nord, en Europe, en Asie et en Australie et il a joué dans les plus grandes salles un peu partout dans le monde, sous la baguette des plus grands chefs d’orchestre.
Ses enregistrements en direct ont été diffusés sur les ondes de BBC, et plusieurs chaînes partout dans le monde. Alexandre Da Costa est un chambriste actif, il a à son actif 20 CDS solos, sous plusieurs étiquettes.
En plus de ses activités de soliste, il est professeur associé et chef de département à l’Université Édith Cowan et donne fréquemment des classes de maître dans plusieurs universités et conservatoires autour du monde.
Il a été violon supersoliste de plusieurs orchestres, directeur du développement musical pour Canimex, directeur artistique du Festival classique des Hautes-Laurentides et des Productions Acacia Classics.

Nouvel instrument

Alexandre Da Costa pratiquait son art sur un Guarneri del Gesù de 1730 ou sur un Stradivarius Di Barbaro de 1727, avec un archet Sartory, prêtés par la compagnie Canimex.Mais cette semaine, le musicien a reçu une excellente nouvelle. Un ami, Guy Deveault, lui prête un Stradivarius 1701, un instrument extrêmement rare d’une valeur estimée entre 5 M$ et 20 M$. Il y aura accès pour la prochaine décennie, ce qui le rassure étant donné la courte durée des prêts des violons précédents.Le public de la région aura sans doute l’occasion de l’entendre lors du concert de l’artiste à la maison Trestler le 12 juillet.
Au programme lors de son passage à la maison Trestler : Vitali, Prokofiev, Gardel, Bartók, Sarasate et Monti.

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *