Richard Mainville dévoile sa vision

Élections partielles à Notre-Dame-de-l’Île-Perrot

Mercredi, au Centre Notre-Dame-de-Fatima, le candidat à la mairie de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot Richard Mainville a tenu une rencontre d’information. Il a profité de la présence de citoyens pour présenter sa vision et ses engagements en vue de l’élection du 1er juin prochain.

Richard Mainville a souligné le caractère champêtre de la municipalité et s’est penché sur l’importance d’en assurer le développement harmonieux par sa valorisation. « Ce n’est pas par la réglementation à outrance que l’on conservera notre caractère champêtre, mais plutôt en mettant de l’avant des initiatives qui feront découvrir la spécificité de Notre-Dame », a-t-il déclaré.

Il a aussi réaffirmé son engagement envers un développement équilibré, tout en gardant à vue le besoin de logements adaptés pour les personnes âgées.

Cette rencontre a permis au candidat à la mairie d’exprimer l’importance qu’il accorde au milieu de vie exceptionnel de la ville qu’il aspire à gérer. « Tous sont d’accord, il fait bon vivre ici. Le contrôle de la vitesse dans les rues, l’accès à l’eau et une stratégie pour donner aux citoyens des infrastructures à la hauteur de nos moyens sont des priorités pour la population. Je m’engage à faire de ces priorités les miennes », a-t-il indiqué.

« Danie Deschênes essaie de faire peur à la population en évoquant le spectre de la fusion, mais les gens savent très bien que je suis contre la fusion de l’île Perrot, a-t-il tenu à préciser. Elle se présente comme chef d’une équipe unie, alors que, depuis qu’elle a imposé sa candidature aux membres de son parti, un conseiller et deux des trois dirigeants de son exécutif ont démissionné, en plus des 17 autres membres qui ont quitté le parti. Elle ne fait pas l’unanimité. »

Enfin, Richard Mainville a aussi déploré le manque d’assiduité aux réunions du conseil et du CCU dont elle était la présidente : « C’est quand même décevant qu’elle ait été absente à plus de 25 % des séances du conseil depuis son élection. »

Le candidat poursuivra son porte-à-porte dans la prochaine semaine afin de discuter avec ses concitoyens.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *