75 ans d’esprit communautaire

Ce 10 juin, le Cercle de Fermières Vaudreuil souffle ses 75 bougies. Pour l’occasion, il remercie ses membres en les accueillant au centre Multisports afin de fêter l’événement.

Le Cercle de Vaudreuil a été fondé le 20 mai 1942. Un groupe de dames et demoiselles de la paroisse avait reçu de la formation sur le filage avec l’aide de l’agronome du district J.A Leclerc, alors que le curé J.M. Phaneuf a convoqué la première assemblée. Les dames y ont réclamé leur organisation en Cercle de Fermières. Elles sont devenues membres de l’organisation projetée en payant une première contribution annuelle d’un dollar. Vingt-neuf dames ont payé leur contribution et ont élu le comité de direction.
La toute première réunion s’est déroulée le 11 juin 1942, au palais de justice de Vaudreuil, où 38 membres se sont présentées. Le mot d’ordre adopté fut La santé par une meilleure alimentation, développons les arts domestiques. La tradition à conserver : l’esprit de famille. En 1943, le Cercle comptait 51 membres.
au sein de la communauté
Aujourd’hui en 2017, le Cercle de Vaudreuil est bien vivant et offre à ses membres, au nombre de 117, une grande variété d’activités tout en demeurant fidèle à sa mission de transmettre les traditions et d’informer ses membres.
Les Fermières se réunissent le deuxième mercredi du mois à la salle communautaire située au 21, rue Louise-Josephte, à Vaudreuil-Dorion. C’est à la réunion mensuelle où les décisions concernant les activités du Cercle sont prises démocratiquement, à main levée. Les réunions sont aussi une occasion pour échanger des informations sur les activités de la Fédération et de la ville, de discuter ou d’assiter à des conférences. Le Cercle dispose aussi d’un local fourni par la ville de Vaudreuil-Dorion situé au 160, rue des Loisirs, où se tiennent des ateliers à presque tous les mardis après-midi. D’ailleurs, le dernier mardi du mois est consacré à des travaux pour la communauté.
La force du Cercle demeure surtout le tissage. Les activités bénévoles des membres profitent à la paroisse et à la communauté. Entre autres, les Fermières ont confectionné des bonnets pour les femmes atteintes de cancer, des pattes de bébé blanches pour les nouveaux baptisés, des couvertures de finette, des bonnets, des mitaines cousues et des mitaines tricotées pour l’hôpital de Valleyfield, elles ont cousu des foulards pour les Scout et préparé des signets pour une messe de Noël.
Les membres ont participé à deux reprises au défilé Mozaïk, au Festival de la S.O.U.PE. où en 2016 elles ont remporté le deuxième prix. Elles participent aussi à ds projets de médiation culturelle: Je m’attache à la Culture, Au Cœur de ma communauté, Tresler roi de la potasse, le tricot graffiti dans le parc Valois et bientôt Le souffle de ma Communauté. Les Fermières se soucient aussi du sort des orphelins parrainés par Fraternité Haïti et ont confectionné 370 étuis à crayons et 900 serviettes sanitaires en tissus pour les élèves. Les participants du Relais pour la Vie de Vaudreuil-Soulanges quant à eux peuvent déguster depuis deux ans une de leurs collations santé pendant la pause.
Mais leur plus grand évènement demeure le bazar de novembre au Centre Multisports. Des tables y sont offertes aux artisans de la région et le Cercle vend de l’artisanat et des denrées, dont sa fameuse sauce à spaghetti, conservée dans des pots Mason.
Le bazar génère de bons profits au Cercle. Cet argent sert à financer des activités pour ses membres, à payer une partie du matériel des ateliers et du tissage et à contribuer à des œuvres de bienfaisance, comme OLO.
Être membre du Cercle Vaudreuil aujourd’hui, c’est participer à l’amélioration de la vie de la communauté en s’amusant, c’est continuer à apprendre en rencontrant des femmes dynamiques et changer le monde un projet à la fois!

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *