70 ans pour le Cercle des fermières des Coteaux

DSC_0973
Le Cercle des Fermières des Coteaux compte plus de 100 membres. Quelques-unes se rassemblent au centre communautaire pour faire de l’artisanat tous les lundis et les jeudis. Photo Marie-Maxime Cousineau

Le Cercle des fermières des Coteaux transmet depuis 70 ans le patrimoine culturel et artisanal de nos mères et de nos grands-mères. Le samedi 27 février, les membres du regroupement souhaitent célébrer cet anniversaire important en compagnie de la communauté.

Le Cercle des fermières de Coteau-Station, fondé en 1945 par Lorette André, et celui de Coteau-Landing, fondé en 1951 par Marie-Paule Hamel, ont fusionné en 1998 pour devenir le Cercle des fermières des Coteaux. Cette année, le regroupement fête son 70e anniversaire de fondation.

Tous les lundis et jeudis, les membres du Cercle des Fermières se rassemblent au centre communautaire des Coteaux pour échanger, partager leur savoir et confectionner des produits artisanaux. Elles y confectionnent tuques, foulards, pantoufles, linges à vaisselle, courtepointe, et plus encore.

DSC_0968
Les visiteurs de passage au centre communautaire des Coteaux pourront voir les impressionnants métiers à tisser appartenant au Cercle des Fermières. Photo Marie-Maxime Cousineau

Les femmes, toutes générations confondues, sont invitées à découvrir ce patrimoine culturel et artisanal mis en place par nos mères, nos grands-mères et leur mère avant elles.

« Bien que notre regroupement rassemble en majorité des femmes dans la cinquantaine, nous comptons parmi nos membres des jeunes femmes de 19 ans, de 25 ans et de 30 ans », souligne Micheline Fillion, présidente du Cercle des Fermières des Coteaux. « Un après-midi, des jeunes femmes se sont arrêtés au centre communautaire afin de voir ce qui s’y déroulait. Elle ont discuté avec nous et ont décidé de rester », ajoute-t-elle.

Le savoir artisanal tel que la broderie, le tricot, la couture, le tissage, et plus encore. Les plus expérimentées enseignent leur savoir aux femmes désireuses d’apprendre. D’ailleurs, les visiteurs de passage au centre communautaire des Coteaux y découvriront d’impressionnants métiers à tisser : de grosses machines en bois munies de pédales qui permettent de confectionner des couvertures, des linges à vaisselle, des foulards, ou autre, comportant des motifs décoratifs parfois complexes.

« Une de nos membres âgée de 25 ans seulement a appris à tisser ici. Tous les lundis soirs, elle vient fabriquer des linges à vaisselle », indique Micheline Fillion, qui ajoute que les produits artisanaux sont des articles de très grande qualité et d’une grande valeur.

DSC_0975
Quelques-uns des produits artisanaux réalisées par les membres du regroupement. Photo Marie-Maxime Cousineau

En plus de transmettre le savoir artisanal, le Cercle des Fermières permet d’échanger et de briser l’isolement. Pour des nouveaux résidents, c’est également un bon moyen de faire des rencontres.

Œuvres de charité

L’une des missions des Cercles de Fermières du Québec est de redonner à la communauté en chapeautant des œuvres sociales et humanitaires tel que la fondation Mira et la Fondation OLO.

Les membres du regroupement produisent également pantoufles, foulards et autres articles pour la Maison des Greffés et pour les refuges des femmes en difficultés, en plus de confectionner de petites tuques pour les nouveau-nés des centres de natalité de l’Hôpital du Suroît et de Sainte-Justine. Des chapeaux sont remis au centre d’oncologie de l’Hôpital du Suroît, et des couvertures sont offertes à la Maison de soins palliatifs de Vaudreuil-Soulanges.

Souper bénéfice

Ainsi, le samedi 27 février, la communauté est invitée à un souper bénéfice qui célébrera le 70e anniversaire du Cercle des Fermières des Coteaux. L’événement prendra place au 21, rue Prieur, à Les Coteaux. Le coût du billet est de 30 $. Un vin d’honneur sera servi à 17 h.

Les personnes désireuses de se procurer des billets doivent le faire avant le 23 février auprès de Michelyne Filion (450 267-0086) ou de Linda Lebeau (450 267-0419). Il est également possible de les contacter si vous désirez rejoindre le regroupement.

DSC_0981
Cette Coteauloise a réalisé un joli cardigan avec des motifs complexes. Photo Marie-Maxime Cousineau
DSC_0979
Photo Marie-Maxime Cousineau

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Informez-vous
PUBLICITÉ