Les calanques à Cassis

PLC Calanques Cassis_wbJe vous avais parlé dans une chronique précédente de mes péripéties à Marseille en France. Le vol de mon portefeuille, l’ambiance chaotique, et les tentatives de m’hameçonner n’ont pas aidé à faire de la ville du Sud l’un de mes coups de cœur personnels… Loin de là!

Pourtant, à quelques kilomètres de l’enfer (OK, OK, j’exagère!), se trouve une oasis de paix qui aura agi comme un baume sur mon moral égratigné par Marseille.

La petite localité de Cassis (qui se prononce Cassi, même si on dit ananaSSE dans la région – allez comprendre!) est prise d’assaut par les visiteurs venus profiter du beau temps. Le trafic peut devenir intense, malgré l’air de vacances indéniable qui se mêle doucement à l’air marin.

C’est une excursion en kayak sur la Méditerranée qui m’a attiré vers Cassis. Les calanques, sorte des petites plages entre les falaises rocheuses, sont l’attraction principale de la région.

À partir du Cap Câble, au bout de la presqu’île, on enfile une veste de flottaison, on applique une nouvelle couche d’écran solaire, et on traîne notre kayak de mer vers le quai pour prendre part à une excursion d’une demi-journée avec des guides.

Je ne suis pas le plus habile pagayeur, mais je n’ai eu aucune difficulté à naviguer malgré le vent et les vagues parfois fortes. Une chose à savoir : la Méditerranée n’est jamais très chaude… Même en août!

Ma camarade de voyage en sait quelque chose, elle qui a élégamment chaviré de son kayak en voulant en sortir pour aller à la plage. Oups!

Le temps d’une saucette, on quitte le creux des calanques pour pagayer jusqu’au point de départ, avant de reprendre, un peu à reculons, la route vers Marseille.

À propos de l'auteur

Pierre-Luc Cloutier

Chroniqueur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *