Le Parc de Nahanni – bijou canadien

PLC Parc NahanniComme plusieurs, j’ai voyagé plus souvent dans d’autres pays que j’ai eu d’occasions de visiter le Canada. C’est moins cher, le climat est plus doux, et on a envie d’exotisme. Pourtant, en mettant le cap vers le Sud, on manque plusieurs bijoux dans notre propre coin de la planète!

Dans le cadre d’un projet publicitaire, j’accompagnais les gagnants d’un concours dans un périple hors sentiers battus qui nous a menés jusqu’à survoler le parc de Nahanni, dans les Territoires du Nord-Ouest, à 600 km de Yellowknife.

Perdu au milieu du pays

Pour s’y rendre, on doit atterrir tout près de Fort Simpson, un village isolé (littéralement inaccessible hors saison!) de 600 âmes. Le genre d’endroit où on n’arrive pas par hasard!

Assis dans la boîte d’un « pick-up » (ça ne s’invente pas!), on roule vers le tout petit aéroport privé d’où des excursions en Cessna amènent les visiteurs au Parc national de Nahanni, réserve naturelle de 30 000 kilomètres carrés.

L’endroit attire les adeptes de canoë-camping qui vont y réaliser le voyage d’une vie. Entre les montagnes Rocheuses aux pics enneigées et la faune sauvage isolée, la pièce centrale, la chute de Virginie, est renversante!

On survole la rivière à basse altitude avant qu’un dénivelé de 90 mètres révèle toute la puissance de la chute. En amont, des hydravions se posent pour observer l’immensité de plus près, mais notre pilote nous amène plutôt vers les sommets éternellement glacés, avant de revenir frôler un lac au coucher du soleil, en chemin vers Fort Simpson.

On a de beaux coins à visiter!

 

À propos de l'auteur

Pierre-Luc Cloutier

Chroniqueur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *