La demoiselle en blanc

La demoiselle en blanc Dominick Parenteau-Lebeuf et Éléonore Goldberg Ed. Mécanique Générale
La demoiselle en blanc
Dominick Parenteau-Lebeuf et Éléonore Goldberg
Ed. Mécanique Générale

La bande dessinée québécoise a épisodiquement entretenu des liens avec d’autres médiums, que ce soit l’opéra (Bungalopolis, adapté des bandes de Jérôme Bigras de Jean-Paul Eid), le cinéma (Paul à Québec de Michel Rabagliati, Le potager de Vic + Flo de Jimmy Beaulieu), la musique (l’anthologie Zik et BD), la télévision (Le Capitaine Bonhomme, M. Tranquille, Bobino et Bobinette, Le Capitaine Cosmos, Nic et Pic, Patof), la littérature (Séraphin Illustré de Claude-Henri Grignon dessiné par Albert Chartier, Le Chien d’or de William Kirby adapté par Paul Turcotte), la radio (Ca va bien, Timothée sur les ondes de CHLP) et le théâtre (Le Père Ladébauche interprété par son créateur Alberic Bourgeois, Valise de Dominique Spout Morin). À ce dernier s’ajoute l’adaptation de la pièce La demoiselle en blanc de Dominick Parenteau-Lebeuf. Portée sur les planches du Jamais Lu et de l’Evolution Theatre au début de la présente décennie, c’est sous les pinceaux d’Éléonore Goldberg, dont le trait n’est pas sans rappeler celui de Luc Giard dans son magnifique Le pont du Havre), que l’envoûtant récit prend vie sur papier.
Inspirée du corpus de Raoul Hausmann, fondateur du mouvement dadaïste, La demoiselle en blanc raconte l’histoire d’une jeune fille captive d’un négatif enfouie dans une chambre noire domiciliée à Berlin depuis mars 1933 et qui rêve pendant 28 000 nuits d’être développée par son photographe. En filigrane de l’attente se déroule la montée du mouvement nazi, la Seconde Guerre mondiale, l’ascension et la chute du mur de Berlin.
On sort de cette poignante fable existentialiste ébranlé, traversé d’un vif sentiment d’urgence de se réaliser, d’aimer, de vivre.

À propos de l'auteur

Jean-Dominic Leduc

Chroniqueur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *