L’anxiété liée aux voitures électriques, et comment la combattre

De plus en plus de chercheurs chez les fabricants automobiles étudient un nouveau phénomène appelé « range anxiety », en anglais. En français, on pourrait traduire ça par « l’anxiété de l’autonomie ». Qu’est-ce que c’est, au juste? En fait, il s’agit d’un problème très particulier qui peut faire baisser jusqu’à 20 % l’autonomie d’une voiture électrique.

Non, ce n’est pas la voiture qui éprouve du « stress ». Comme on dit, c’est un problème qui se trouve entre le siège et le volant. En gros, des études très sérieuses menées aux États-Unis sur des propriétaires de voitures électriques ont révélé que la majorité d’entre eux ont peur de manquer « d’électricité » lorsqu’ils sont au volant de leur voiture, faisant que ces propriétaires prennent rarement leur voiture lorsque le chiffre de 20 % apparaît sur le tableau de bord. Dans une voiture comme la Tesla Model S, 20 % représentent tout de même 80 km… en masse pour faire, par exemple, la distance entre Vaudreuil et Longueuil, sans souci.

Comment calmer ces conducteurs

Maintenant, comment rassurer les conducteurs de voitures électriques? Deux pistes sont actuellement explorées.

La première serait d’équiper les voitures d’un mode « garanti ». La consommation d’électricité dans une voiture électrique varie beaucoup en fonction du comportement du conducteur. Il serait alors approprié d’introduire un mode dans les voitures électriques qui garantit d’arriver à destination. Par exemple, vous programmez votre destination dans le GPS, et la voiture se charge de mettre de côté assez d’énergie pour y arriver. Elle vous empêcherait de faire des accélérations brusques, et en cas de besoin, elle couperait l’alimentation de certains gadgets. Une moto électrique, la Lito Sora, offre déjà cette fonctionnalité.

L’autre solution serait de « mentir » sur la quantité d’électricité disponible dans les batteries, de sorte à refléter plus justement la distance que peut parcourir un automobiliste avec sa voiture électrique. Bien que cette solution semble malhonnête, elle permettrait aux propriétaires de voitures électriques de profiter pleinement de leur automobile sans avoir peur.

À propos de l'auteur

Marc André Gauthier

Chroniqueur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *