La planète, mais quelle planète?

Il n’y en a pas de problèmes n’est-ce pas? Même si la pollution atmosphérique est causée en grande partie par l’industrie manufacturière et bovine, les transports y sont pour quelque chose. Si tout le monde optait pour des petites cylindrées, les quantités de CO2 émises dans l’atmosphère diminueraient.

Or, voyez-vous, c’est l’inverse qui est en train de se produire, du moins aux États-Unis. Au mois de mai, les ventes automobiles ont progressé, encore, de 1,6 %. Autrement dit, il s’en vend des chars. Or, voyez-vous, les ventes de fourgonnettes pick-up sont en hausse de 8 %! Ce que ça veut dire, c’est qu’en mai, plusieurs consommateurs ont troqué leur voiture pour un camion qui consomme plus d’essence, mais aussi, qui pollue davantage.

C’est ainsi que 220 010 pick-up ont trouvé preneur en mai. Les ventes du F-150 ont baissé de 9,7 %, avec 61 870 unités vendues, et les ventes du Silverado ont augmenté de 11 %, pour atteindre 51 602 unités. Du côté de Toyota, les ventes du Tundra ont augmenté de 26 %, pour un total de 17 520 voitures vendues.

La question qui resurgit est : « pourquoi? » Pourquoi les Américains, lorsqu’ils ont le choix, décident-ils d’échanger leur auto pour un pick-up? Il faut dire que les constructeurs ont de bonnes marges sur ce genre de véhicule, et qu’en ce moment, ils sont donnés. Juste sur le Silverado, il y a, par moment, des rabais de 20 %!

Qui plus est, comme l’essence baisse énormément là-bas, les consommateurs ne se soucient plus vraiment de faire du 14 l/100 km (et plus).

Mais en même temps, je les comprends un peu. J’ai passé une semaine au volant du Silverado récemment, et je peux dire que j’ai aimé l’expérience. Je m’en suis sorti avec une consommation combinée de 12,5 l/100 km, mais en ville, elle montait rapidement à plus de 15 l/100 km. Mais encore, j’avais le plus petit des moteurs V8 offerts (le 5,3). Imaginez le 6,2…

Tout ça pour dire que c’est agréable un pick-up, à sa manière. Mais il faudra réaliser qu’il est impensable que l’on puisse tous en rouler sans conséquence. À moins d’en avoir véritablement besoin pour le travail ou pour vos activités, essayez un peu plus petit.

À propos de l'auteur

Marc André Gauthier

Chroniqueur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *