Ententes majeures avec le Burkina Faso et le Mali

Les partenaires des deux pays étaient fiers de signer les ententes qui permettront de développer de nombreuses opportunités pour les entreprises d’ici et de là-bas.

La MRC de Vaudreuil-Soulanges et la Ville de Rigaud ont profité de la présence de leurs partenaires maliens et burkinabés en sol québécois pour signer des ententes qui scellent des partenariats de cinq ans.

Dans le cadre de ces partenariats, la MRC de Vaudreuil-Soulanges travaillera de pair avec les communes de Bobo-Dioulasso et de Banfora au Burkina Faso, alors que Rigaud fera front commun avec la région de Sikasso au Mali.

Ces ententes s’inscrivent dans le cadre du programme Partenariats municipaux pour l’Innovation et le développement économique local, piloté par la Fédération canadienne des municipalités (FCM) et financé par Affaires mondiales Canada et en partenariat avec l’Association des municipalités du Burkina Faso.

Vaudreuil-Soulanges et Rigaud ont été choisies par la FCM pour faire partie de ces partenariats en fonction de leurs expertises. Le volet Afrique de l’Ouest de la FCM a comme objectif de favoriser le développement d’un corridor de commerce entre le Mali, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, en veillant à l’intégration des femmes et des jeunes.

Les autorités de Vaudreuil-Soulanges et de Rigaud travaillent de près avec leurs homologues québécois des MRCdes Laurentides, d’Argenteuil et de Marguerite d’Youville, qui ont, elles aussi des partenariats avec des communes de la région.

Visites d’entreprises

Lors de leur passage cette semaine, outre le froid et la neige, les délégations maliennes et burkinabés ont découvert de nombreuses entreprises qu’elles ont pu visiter. Ils ont également rencontré les dirigeants d’organismes de développement social ainsi que les représentants de la Chambre de commerce et d’Industrie de Vaudreuil-Soulanges.

C’est un privilège pour moi de retrouver mes amis de Banfora et de Bobo-Dioulasso et de sceller nos amitiés par la signature de ce partenariat. Vaudreuil-Soulanges partage beaucoup de points avec ces communes et je crois que  l’ensemble de nos échanges sera fructueux des deux côtés de l’Atlantique. Nous avons beaucoup à apprendre de nos homologues africains, qui sont créatifs, chaleureux et qui accordent une importance particulière aux relations humaines et à la famille », dit Patrick Bousez, préfet de la MRC de Vaudreuil-Soulanges.

De beaux échanges

« Nous sommes ravis d’avoir été invités par la FCM à participer à ce magnifique projet qui permettra, assurément, de mettre en place un corridor économique entre nos entreprises de Rigaud et le Mali, la Côte d’Ivoire ainsi que le Burkina Faso. Après une semaine passée chez nous, cette délégation a tissé des liens avec notre communauté et de nombreux projets sont déjà en bouillonnement», lance Hans Gruenwald Jr, maire de la Ville de  Rigaud.

« Le programme partenariats municipaux pour l’innovation et le développement économique local est à coup sûr, une opportunité de solutionner un grand défi qui s’est toujours posé à la marche de notre processus de développement local », souligne Bourahima Sanou, maire de la Commune de Bobo-Dioulasso et premier vice-président de l’Association des municipalités du Burkina Faso.

« Nous pensons vraiment que le développement économique doit faire partie de nos missions, parce qu’en tant qu’élus locaux, nous connaissons mieux notre commune, ses contraintes, ses atouts et son environnement sociologique », a conclu Aboubakar Hema, maire de la Commune de Banfora.

À propos de l'auteur

Yanick Michaud

Directeur de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
En savoir plus
PUBLICITÉ