Yan England au congrès des droits humains de Bourget

Des élèves du comité Amnistie internationale et Mme Perreault, en compagnie de l’acteur et
réalisateur Yan England. Photo jean-sébastien de la Chevrotière

Le 28 février, le Collège Bourget tenait son 11e congrès sur les droits humains. Organisé par  Annie Perreault, animatrice de  pastorale, en collaboration avec le comité Amnistie internationale, ce congrès a proposé des thèmes aux élèves afin de susciter leur intérêt à en apprendre davantage sur les valeurs promues par la Déclaration universelle des droits de l’homme. La forme festive de l’événement a permis d’approfondir des sujets d’actualité en les invitant à assister à des conférences et ateliers. Pami les sujets, notons la situation en Haïti, la peine de mort, les réfugiés Syriens, les enfants soldats et bien plus encore.

Yan England et les jeunes

L’acteur, animateur et réalisateur Yan England, connu pour Une grenade avec ça, Watatatow et plus récemment Vol920, a présenté une conférence d’ouverture très motivante pour les jeunes de 4e et 5e secondaire. Engagé auprès des jeunes, il visite régulièrement des élèves en milieu scolaire pour parler de son long métrage qui traite d’intimidation,  1:54.

Importante implication

Cette fois-ci, les élèves de quatrième et cinquième secondaire du Collège Bourget ont pu en apprendre sur le parcours du jeune homme. «Toutes mes implications auprès de la jeunesse que je fais depuis très longtemps, même quand j’était au secondaire, c’est ce qui a forgé qui je suis, les idées que je peux avoir par rapport au cinéma», a expliqué Yan en entrevue avec Viva avant de monter sur scène. En effet, Yan England accorde une grande importance à l’implication des jeunes dans le milieu scolaire. C’est d’ailleurs un des messages que transmet 1:54.

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *