Victoire des libérales

Marie-Claude Nichols a célébré son écrasante victoire.
Marie-Claude Nichols a célébré son écrasante victoire.

Marie-Claude Nichols et Lucie Charlebois élues

Émue et ne semblant pas réaliser qu’elle venait de l’emporter, la nouvelle députée libérale de Vaudreuil, Marie-Claude Nichols, a soupiré d’aise lundi soir à l’issue du scrutin qui a vu son parti être porté au pouvoir de manière majoritaire.

« Wow et merci! » a d’abord lancé celle qui succède à Yvon Marcoux au poste de députée de Vaudreuil. « Monsieur Marcoux a été fantastique, et je suis heureuse qu’il m’ait accompagnée pendant la campagne. Il m’a aidée, c’est un gentleman », a ajouté l’ancienne mairesse de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot et préfète de la MRC de Vaudreuil-Soulanges. Elle a aussi tenu à remercier longuement ses bénévoles, son équipe, sa famille. « C’est un travail d’équipe et ça ne se gagne pas tout seul. Je suis une fille d’équipe. Si les autres ne sont pas là, je ne suis pas là. C’est certain que je suis vraiment contente, surtout que nous sommes majoritaires. Je me sens privilégiée et je vais pouvoir compter sur l’appui de ma collègue vétérane à l’Assemblée nationale, Lucie Charlebois dans Soulanges. Nous allons travailler ensemble dans de nombreux dossiers », a dit celle qui a aussi remercié les électeurs.

Une équipe unie

Yvon Marcoux s’est dit heureux du choix des Vaudreuillois. « Ce sera une bonne députée. Elle continuera le travail. Je suis heureux de passer le flambeau à quelqu’un de compétent qui connaît bien la région. Nous avons fait une belle campagne, et les résultats sont à la hauteur », a déclaré celui qui a ajouté avoir l’impression de laisser une deuxième famille. Yvon Marcoux était le député de Vaudreuil depuis les 15 dernières années. Maxim Girard, fils de Marie-Claude Nichols, politisé et engagé, était heureux de voir sa mère élue. « Je suis content, j’ai bien aidé pendant la campagne et j’ai suivi ma mère. Je suis heureux de voir qu’elle s’en va à l’Assemblée nationale », a indiqué le jeune homme de 15 ans, qui aspire à suivre les traces de sa mère. Entre-temps, celle-ci devra s’occuper des vraies affaires. « Nous les connaissons, les enjeux. Les électeurs qui m’ont accordé leur confiance, c’est fantastique, mais nous allons nous occuper d’eux », a-t-elle admis devant une centaine de partisans, mais aussi de maires de plusieurs municipalités de la région qui s’attendent à voir progresser les dossiers de l’hôpital et du pôle logistique, entre autres.

Lucie Charlebois était enchanté d'être reconduite.
Lucie Charlebois était enchanté d’être reconduite.

Lucie Charlebois préserve son siège

C’est une Lucie Charlebois visiblement émue et fière qui a fait son entrée dans son local électoral un peu plus d’une heure après la confirmation de son élection. Sous les cris de joie et les chaleureux applaudissements de la centaine de partisans qui l’attendaient, la députée libérale savourait sa victoire. « J’ai rarement été aussi émotive lors d’une élection. Nous pouvons tous être très fiers de la campagne libérale. Une campagne propre, d’idées, à l’image de notre chef », a-t-elle déclaré d’emblée.

La voix tremblotante et les yeux mouillés, Lucie Charlebois a remercié son équipe et ses proches pour le travail et le soutien dont elle n’aurait pu se passer. Elle a également félicité les trois autres candidates qui ont brigué les suffrages dans Soulanges. En lui confiant un cinquième mandat avec 54,34 % des voix, les citoyens de Soulanges ont exprimé leur satisfaction à l’égard du travail de Lucie Charlebois. La députée en place depuis la création de la circonscription de Soulanges en 2003 promet de se consacrer aux dossiers majeurs pour la région, notamment l’hôpital et le pôle logistique. « Soyez assurés que nous allons réaliser ces projets. Le pôle logistique ne sera pas à Contrecœur, il sera à Vaudreuil-Soulanges », a-t-elle promis.

La libérale élue pour une cinquième fois consécutive s’est réjouie de siéger au sein d’un parti majoritaire. « On sentait le bon vent libéral, mais on ne peut jamais savoir le résultat à l’avance, a indiqué Lucie Charlebois. Je n’ai pas de mot pour dire combien je suis reconnaissante. »

Parmi la centaine de partisans réunis dans le vaste garage du 263, chemin de la Cité-des-Jeunes à Saint-Clet figuraient l’ancien préfet de la MRC, Robert Sauvé, et le maire de Rigaud, Hans Gruenwald. Tous deux ont ouvertement exprimé leur satisfaction à l’égard de l’élection de la députée libérale. « On doit se réjouir de l’élection de Lucie Charlebois. Elle méritait de demeurer en poste, a soutenu l’ex-préfet et ancien maire de Coteau-du-Lac. J’ai travaillé avec elle sur plusieurs dossiers, et les gens ont fait le bon choix en lui faisant confiance à nouveau. »

Enfin, la candidate qui a obtenu 7677 voix de majorité invite l’ensemble de la population de sa circonscription à venir la rencontrer pour toutes demandes qui relèvent de son mandat. « Peu importe leur allégeance politique, tous les citoyens de Soulanges peuvent compter sur moi », a conclu la députée de Soulanges.

(Yanick Michaud et Jessica Leblanc)

À propos de l'auteur

Yanick Michaud

Directeur de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Informez-vous
PUBLICITÉ