Vicky Sauvé, bientôt une Ironman 70,3

DSC_0589 A
Vicky Sauvé accomplira un premier Ironman 70,3 le 21 juin prochain. (Photo Marie-Maxime Cousineau)

Pour Vicky Sauvé, mère de deux enfants, épouse, employée, et triathlonienne en voie d’accomplir un Ironman 70,3, tout est calculé au quart de tour. Le temps qu’elle passe avec son mari, avec ses enfants, à ses tâches quotidiennes, à son entraînement, à ses loisirs… La superwoman livre les secrets de cet exploit en 5 capsules qui seront diffusées sur le web au cours de l’été.

1,9 kilomètre de natation, 90 kilomètres de vélo, 21,1 kilomètres de course à pied, tel est le défi que relèvera Vicky Sauvé le 21 juin prochain. Et pour y arriver, la jeune mère de famille de 32 ans s’est entraînée pendant une année entière. Son objectif : accomplir cet exploit sans que sa vie professionnelle ou familiale n’en souffre. Comment y est-elle arrivée?

« Je me suis entourée des meilleurs, partage d’entrée de jeu la dynamique Vicky Sauvé. Je me suis entraînée au Centre Multisports et avec le club de triathlon Trio-O-Lacs qui offrent de nombreuses plages horaires pour les entraînements de groupes, j’ai fait appel aux experts d’Action Sport Physio pour écouter mon corps et qui m’ont permis de me remettre sur pied rapidement lorsque je me suis fait une entorse au genou. »

Résidente de Rigaud, la triathlonienne n’aurait pu bénéficier d’un meilleur terrain de jeux que les magnifiques sentiers qui sillonnent le Mont Rigaud.

Un horaire rigoureux

Pour éviter de réduire le temps qu’elle passait avec ses deux enfants de 5 et 6 ans, Vicky s’est entraînée le matin, se levant à 4 h 30, le soir après leur coucher, soit à 20 h 30, parfois même sur l’heure du dîner au travail, et ce, six jours par semaine.

Tout est calculé au quart de tour. L’athlète surveille également son régime. Pour Vicky Sauvé, la dernière année a été une grosse période d’adaptation pour son corps. « Un tel défi est très difficile physiquement et mentalement, le corps est brûlé et doit s’adapter. Il faut trouver les aliments dont notre corps a besoin. Il faut manger beaucoup, souvent, sainement, mais surtout, il faut savoir lâcher prise. » C’est pourquoi, tous les mois, l’athlète se permet une semaine pendant laquelle elle peut déroger légèrement de son horaire d’entraînement et de son régime. Sans quoi, elle estime qu’elle n’aurait pu supporter ce mode de vie une année entière.

Et pour se détendre un peu à travers cet horaire surchargé, Vicky pratique le yoga, ce qui lui permet de se détendre l’esprit et de défaire les nœuds de son corps. Une activité de plus à inclure à son emploi du temps.

Un défi accessible à tous

Vicky a toujours été une grande sportive. Mais c’est par curiosité qu’elle a accompli une première initiation au Triathlon de Valleyfield voilà 5 ans. « Au début, j’ai simplement essayé l’initiation, pour voir si j’aimerais cela. Puis, j’ai commencé avec un petit triathlon, puis un plus gros, et de fil en aiguille, j’en suis rendue à vouloir accomplir un Ironman 70,3 », explique-t-elle.

Selon elle, un tel défi est à la portée de tous, il faut simplement gravir les échelons progressivement dans ce sport, et ne pas se donner de trop gros objectifs dès le départ.

Sans titre
Cliquez sur la vidéo pour visionner la bande-annonce de la minisérie de L’Accomplissement.

Une minisérie Web

L’entraînement de Vicky Sauvé est à l’origine d’une minisérie Web produite par l’équipe de tournage L’Accomplissement. L’objectif : démontrer l’arrière-scène d’un tel défi et comment intégrer l’entraînement à la vie quotidienne. L’équipe de tournage aura même ses laissez-passer lors de l’épreuve sportive cette fin de semaine.

« L’entraînement des athlètes est un secret bien gardé, ils sont souvent tellement concentrés sur leur défi qu’ils ne pensent à le communiquer aux gens qui les entourent. Par ces capsules, Vicky pourra inspirer les gens de la région », indique Richard Dubois, directeur des communications et vie associative de Desjardins Vaudreuil-Soulanges, l’un des nombreux partenaires financiers du projet.

Ce documentaire de 5 capsules vidéo couvrira la routine de l’athlète, les obstacles et les encouragements auxquels elle a eu à faire face au cours de ses mois d’entraînements. Les capsules seront diffusées le mercredi, toutes les deux semaines, sur le site Web et les réseaux sociaux de L’Accomplissement. Les capsules mettront en scène athlètes, entreprises, entraîneurs, la famille de Vicky, et plusieurs autres.

La première capsule paraîtra le 24 juin prochain. Entre-temps, il est possible de visionner la bande-annonce de la minisérie au www.laccomplissement.com/videos.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *